Vidéo – Haïti|Blindé récupéré à Village de dieu après rançon : c’est « l’effondrement de l’Etat », qualifie RNDDH et pour Daly Valet, « une négociation malsaine »

Mercredi 17 mars 2021 ((rezonodwes.com))–Chaque jour qui passe, le dictateur Jovenel Moise, fort de l’appui de l’administration Biden, de l’OEA, de l’ONU, continue de plonger Haïti dans une spirale de violence et des épisodes d’exacerbation aggravante d’abus de droits humains, en toute quiétude, pourtant « l’impunité n’est jamais une option pour un peuple », a indiqué mercredi l’OEA dans une déclaration touchant le population de la Bolivie.

« L’Etat d’Haiti a effondré et la police démantibulée« , a déclaré le directeur du Réseau National de Défense de Droits Humains, Pierre Espérance en réaction aux informations sur les « négociations payantes menées par le régime de Jovenel Moise auprès des gangs de Village de dieu pour récupérer le véhicule blindé saisi par la bande de Izo« .

Pour M. Espérance de RNDDH dénonçant constamment une « insécurité d’état en Haïti », pour les actuels maîtres du Palais national, « l’important était de récupérer le char, pas les corps des policiers envoyés à la boucherie vendredi dernier« , car, a-t-il enchaîné, « le pouvoir aurait craint des attaques au char blindé par des bandits opérant en toute impunité« . Le dirigeant de RNDDH a révélé que le directeur de CNDDR, à la base de la fédération des gangs en 2020, était l’envoyé spécial auprès des gangs de Village de dieu pour négocier la livraison du véhicule blindé à la police sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré dans l’air.

Jovenel Moise n’en finit pas d’étonner les haitiens en se courbant toujours devant les revendications des gangs G9 dont il est le chef suprême et effectif. « Quelle honte ! Ce blindé ne valait pas cette abdication de l’État et cette suprême humiliation !« , a opiné l’analyste politique Daly Valet qualifiant de « négociation malsaine avec les seigneurs de guerre de Village de Dieu« , les démarches du pouvoir de facto pour rentrer en possession de son blindé mardi soir, sans les corps des victimes.

Le pouvoir, dorénavant, selon M. Valet, ne constitue plus « une autorité politique incarnant la puissance de l’État, mais un cartel de lâches« .

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊