Une pétition contre l’ingérence du Canada dans les affaires d’Haïti présentée bientôt à la chambre des communes

        <span class="post-meta-author"><i class="fa fa-user"></i><a href="https://voadiaspora.com/author/bead/" title="">Bead Charlemagne Charlorin </a></span>                 <span class="tie-date"><i class="fa fa-clock-o"></i>mars 22, 2021</span>        <span class="post-cats"><i class="fa fa-folder"></i><a href="https://voadiaspora.com/category/actualite/" rel="category tag">Actualité</a>, <a href="https://voadiaspora.com/category/nationales/" rel="category tag">Nationales</a>, <a href="https://voadiaspora.com/category/politique/" rel="category tag">Politique</a></span>         <span class="post-comments"><i class="fa fa-comments"></i><a href="https://voadiaspora.com/une-petition-contre-lingerence-du-canada-dans-les-affaires-dhaiti-presentee-bientot-a-la-chambre-des-communes/#respond">Leave a comment</a></span>  <span class="post-views"><i class="fa fa-eye"></i>232 Views</span> <br><span class="tie-date"><i class="fa fa-clock-o"></i>mars 23, 2021</span><br><span class="tie-date"><i class="fa fa-clock-o"></i>mars 23, 2021</span><br><span class="tie-date"><i class="fa fa-clock-o"></i>mars 22, 2021</span><br>Le député du bloc québécois Mario Beaulieu, présentera aujourd&rsquo;hui à la chambre des communes, une pétition relative aux initiatives du comité permanent des affaires étrangères et du développement international dans les affaires politiques haïtiennes et surtout sur une rencontre tenue en secret avec La France et les USA en 2003, quelques mois avant le coup d&rsquo;état contre le président Jean Bertaud Aristide élu démocratiquement.<br>Nécessitant au moins 500 votes, cette pétition pointe aussi du doigt la participation du Canada dans le « Core Group » qui selon Turenne Joseph de Solidarités Quebec-Haïti, soutient un régime dictatorial et illégal en Haïti et serait même le principal roc qui tient encore au pouvoir Jovenel Moïse dont le mandat constitutionnel a pris fin depuis le 7 février 2021.<br>Si aujourd&rsquo;hui Haïti ne peut plus parler à lui seul son langage politique, c&rsquo;est dû à la mainmise de certains pays de la communauté internationale sur la vie politique du pays depuis trop longtemps. Ayant passé de l&rsquo;occupation militaire américaine de 1915 , celle de 1994 et plus récemment l&rsquo;occupation des forces de l&rsquo;ONU, ce pays ayant chamboulé l&rsquo;ordre esclavagiste au juste début du 19ème siècle sera paralysé pendant deux siècles tant par ses tumultes internes que par des suicidaires collaborations internationales dans lesquelles il s&rsquo;engage donnant lieu trop souvent à de l&rsquo;ingérence politique.<br>Aujourd&rsquo;hui il est clair que le régime dictatorial des « tèt kale » est une tumeur métastatique qui ronge toutes nos institutions démocratiques, à ce jour la Police Nationale est dans un déferlement sans pareil avec à sa tête un directeur nommé de manière anticonstitutionnelle.<br>Le parlement ainsi que la cour supérieure des comptes ont subi le même sort .<br>Cependant, il faut noter que le mal est connu partout, car si en Haïti les mobilisations anti-dictatoriales se succèdent, ailleurs, une pétition contre l&rsquo;ingérence vient de voir le jour.<br>La pétition à la chambre des communes<br>Attendu que :<br>Le 9 janvier 2020, l’émission de reportage phare de Radio Canada, « Enquête », a rendu compte de l’« lnitiative d’Ottawa sur Haïti » tenue au complexe gouvernemental du Lac Meech les 31 janvier et 1er février 2003;<br>Aucun responsable haïtien n’aurait été invité à la réunion privée. Des responsables des États-Unis, de la France, du Canada et de l’Organisation des États américains présents auraient discuté du remplacement du gouvernement élu d’Haïti, de l’intervention de l’ONU et de la recréation de l’armée haïtienne, correspondant aux événements qui se sont produits 13 mois plus tard;<br>Enquête suggère que l’« Initiative d’Ottawa sur Haïti » a donné naissance au « Core Group », une alliance d’ambassadeurs étrangers à Port-au-Prince que de nombreux Haïtiens croient être le véritable pouvoir derrière le président Jovenel Moïse;<br>Dix ans après le tremblement de terre, il y a exigence de reddition quant aux allégations d’utilisation abusive des fonds de secours sur la même période où Haïti est dit être effectivement sous la règle du dit « Core Group » qui aurait conduit au pouvoir les gouvernements de Martelly et de Moïse, qui font l’objet d’accusations de corruption et de répression.<br>Nous, soussignés,&nbsp;citoyens et résidents du Québec et du Canada, prions la&nbsp;Chambre des communes :<br>B.C.C<br>Tags <a href="https://voadiaspora.com/tag/canada/" rel="tag">canada</a><br>Spread the love C&rsquo;est sous ce thème : « l’impact de l’église » que la &hellip;<br><script async src="https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js"></script><br /> <!-- Primary --><br /> <ins class="adsbygoogle"      style="display:block"      data-ad-client="ca-pub-6585803880149562"      data-ad-slot="1459290865"      data-ad-format="auto"      data-full-width-responsive="true"></ins><br /> <script>
 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});




source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊