Un complot des ‘’Fantômes 509’’ viserait l’assassinat de Jovenel Moise, selon Lucmane Delille

François Duvalier avait fait fusiller en avril 1963 plusieurs de ses compatriotes et même d’innocents bébés et contraindre à l’exil plusieurs officiers sous prétexte de porter atteinte à la vie de Jean-Claude et de Ti-Simone Duvalier, le 26 avril 1963… La version la plus plausible de cet attentat manqué semble être plutôt un coup monté par Duvalier lui-même pour pérenniser son pouvoirEst-ce la chronique d’une répétition de l’histoire annoncée par Delile sur des manœuvres déloyales des dictateurs et apprenti-dictateur pour asseoir leur pouvoir ?

La sécurité du Président de la République Jovenel Moise sera renforcée à l’Académie de Police à Frères, à l’occasion de la célébration le 12 Juin prochain du 25ème anniversaire de l’institution policière, en vue de mettre en échec un plan ourdi des policiers du groupe ‘’Fantômes 509’’ visant à assassiner le Chef de l’État Jovenel Moise, prévient Lucmane Delille, ministre de facto de la Justice et de la Sécurité publique.

la police en Haïti, selon Lucmane Delile, fin prête à donner une démonstration de brutalités policières : Noirs contre Noirs

Port-au-Prince, mercredi 10 juin 2020 ((rezonodwes.com))–Le ministre de fait de la Justice et de la Sécurité publique, Lucmane Delille, persiste et signe dans ses interventions fracassantes et ses annonces abracadabrantes. Ce mercredi, au cours d’une rencontre avec la presse, l’ancien activiste de GNB a révélé que des policiers de la structure ‘’Fantômes 509’’ envisagent d’attaquer le cortège du président Jovenel Moise.

’Ils préparent deux scénarios. L’un concerne une attaque armée pour attenter à la vie du Chef de l’État Jovenel Moise. L’autre plan consiste à assiéger les locaux du ministère de la Justice et de la Sécurité publique le 12 Juin prochain. Dans ce cadre, les ‘’Fantômes 509’’ espèrent mettre fin à ma vie’’ a informé Lucmane Delille.

Ces révélations surprenantes du ministre de la Justice et de la Sécurité publique découlent des enquêtes et des infiltrations opérées au sein des policiers, a insisté le titulaire du MJSP. L’avocat Delille identifie des figures politiques qui, selon lui, tirent les ficelles de la rébellion au sein de l’institution policière. Sans citer de nom, Lucmane Delille suppose qu’un médecin, également dirigeant politique alimente des tensions au sein de la PNH en vue de menacer sa survie.

Dans l’intervalle, une cinquantaine de photos de policiers ont été présentées, dans les locaux du MJSP à l’avenue Charles Sumner. Ces images, selon ministre Delille font référence aux agents de l’ordre, membres des ‘’Fantômes 509’’, qui seront interdits de quitter le pays pour des pratiques outrageant l’image et la mission de l’institution.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊