Pris pour cible, Carl Henry Boucher agite le bassin

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Tout le haut commandement de la Police nationale d&rsquo;Haïti s&rsquo;acharne sur l&rsquo;inspecteur général chargé de la direction de renseignement de la PNH, Carl Henry Boucher, &nbsp;comme le principal responsable de cette déculottée policière à Village de Dieu le vendredi &nbsp;12 mars 2021. Ce dernier condamné avant même d&rsquo;être entendu à l&rsquo;IGPNH nie toute responsabilité dans cette affaire et occasionne du coup un rebondissement de perceptions nocives sur le haut état major.</strong><br>Selon les déclarations de Carl-Henry Boucher assigné à l&rsquo;isolement, il fait l&rsquo;objet d&rsquo;un vaste complot de la part de ses compagnons d&rsquo;armes. Depuis le lendemain du carnage, tous les projecteurs ont été rivés sur l&rsquo;inspecteur qui juge n&rsquo;avoir commis aucune faute ni passé aucun contre ordre comme le prêtent le policier du syndicat de la PNH. À bien suivre les interventions du haut gradé, il est pris pour cible dans cette affaire sans connaitre les motifs.<br>Carl Henry Boucher n&rsquo;a pas mis de l&rsquo;eau à la bouche pour expliquer ce qui s&rsquo;est passé réellement. M. Boucher a fait savoir qu’il n&rsquo;a donné aucun ordre de pénétration au village. D’ailleurs, dit-il, quant il a vu les images les chars étaient suffisamment avancés à l&rsquo;intérieur de cette banlieue. Il informe qu&rsquo;au préalable, il était difficile de poser les pions à l&rsquo;extérieur de la zone ciblée voir donner l&rsquo;ordre d&rsquo;y pénétrer. M. Boucher, le dit à qui veut l&rsquo;entendre qu&rsquo;il n&rsquo;était pas là ni pour ordonner, ni pour secourir les troupes, ni envoyer des renforts etc.<br>L&rsquo;inspecteur confie que le principe est que chaque chef d&rsquo;unité concerné dans une opération de procéder au débriefing de leur troupe respective. Il informe plus loin que le service de drone était en contact direct avec le chef de l&rsquo;opération contrairement à ce que le syndicaliste à déclarer dans une télévision de la capitale, soutenant que l&rsquo;inspecteur à saboter l&rsquo;opération. Il soutient aussi que cette unité avait en sa possession des moyens communicationnels adéquats pour communiquer à temps.<br>Carl-Henry Boucher un peu déçu de ce coup porté contre lui informe que l&rsquo;inspecteur, Paul Thomas, l&rsquo;avait dit après l&rsquo;avoir entendu qu&rsquo;il ne retient aucune charge contre lui mais est obligé d&rsquo;exécuter l&rsquo;ordre reçu de lui placer en isolement. Questionnant l&rsquo;inspecteur sur le motif de l&rsquo;isolement, celui qui l&rsquo;a interviewé dit n&rsquo;en être pas au courant.&nbsp;<br>L&rsquo;inspecteur par ailleurs condamne le fait que le DG a fait le brifing et laissé le débriefing. Il dément aussi son appartenance à des partis politiques de la place. M. Boucher rejette aussi qu&rsquo;il a eu des relations avec les gangs. À la question y relative, l&rsquo;inspecteur martèle qu&rsquo;il a passé sa vie à combattre le banditisme. «&nbsp;Je suis victime de ma volonté à servir la PNH&nbsp;», regrette le haut gradé, invitant &nbsp;les policiers à ne pas se laisser manipuler.<br><strong>Olry Dubois </strong><strong></strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/pris-pour-cible-carl-henry-boucher-agite-le-bassin/?utm_source=rss&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=pris-pour-cible-carl-henry-boucher-agite-le-bassin">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊