Platform News HT

Information in one click

« Pour satisfaction personnelle », Jovenel Moise ordonne une enquête sur des compagnies pétrolières

Ni l’Ucref, ni l’Ucc, ni le président Jovenel Moise, aux yeux de la majorité du peuple haitien, ne jouissent actuellement d’aucun crédit de confiance que le résultat d’un certain rapport d’enquête viendra justifier opiniâtrement la transparence.

Mardi 23 juin 2020 ((rezonodwes.com))–« Pawòl Jovenel Moïse ki mande ULCC, UCREf ak IGF mennen ankèt sou gwo chabrak nan Sektè Prive kap vann Gaz nan peyi a se zafè pèsonel Jovenel Moïse Lap regle » a tweeté André Michel, un jour après que le président Jovenel Moise, lors d’une conférence de presse improvisée, eut ordonné à 3 institutions de l’Etat « d’enquêter sur les appels d’offre passés entre l’Etat haitien et les compagnies privées œuvrant dans le secteur énergétique, entre mars 2010 et mai 2020« .

Au cours de cette conférence de presse où des journalistes ont été informés à la dernière minute quand le Palais National s’est rendu compte du non-suivi d’une journée de grève lancée pour lundi et mardi, M. Moise, en guerre apparente contre des compagnies pétrolières, ont révélé des sources, voudrait appliquer la même méthode de vengeance exécutée contre Sogener.

« Jovenel Moïse mande gwo chabrak kap vann gaz yo lajan, yo pa ba li kòb la epi J Moïse lage ULCC, UCREF ak IGF nan kò yo » a dénoncé l’avocat André Michel expliquant que le président recherche « une satisfaction personnelle » dans ce nouveau bras de fer entamé avec le secteur ayant investi dans s campagne électorale pour mieux le placer au Palais national.

Le président a rappelé qu’une cargaison de 250 000 barils d’essence est arrivée dans le pays mardi dernier, au milieu d’une pénurie de carburant qui a maintenu de longues files d’attente à la pompe.

Cependant, l’apprenti-dictateur a souligné que les réservoirs ne pouvaient recevoir que 198 000 barils car ils avaient du carburant en stock.

Nous devons donc payer une amende de 25 000 dollars par jour pour maintenir le navire dans nos ports en attendant l’épuisement des stocks afin de recevoir les 52 000 restants », a critiqué Moïse qui n’a jamais pensé à construire d’autres réservoirs d’essence dans d’autres ports d’Haïti ouverts au commerce extérieur.

La nouvelle démarche de Jovenel Moise qui est hâte à entraîner le pays vers une forme de dictature en prenant par ci par là des décrets illégaux à son avantage et en faveur d’un clan, pousse des organisations des droits humains, en l’occurrence Je Klere, à indiquer que le régime veut rester au pouvoir au-delà du 7 février 2021, « pour s’assurer de la passation de pouvoir à Michel Martelly », un des anciens dirigeants dénoncés dans la dilapidation des fonds de Petro Caribe.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊