Parlons de ce qui nous intéresse et parlons bien !

par Kerlens Tilus

« La capacité de donner une raison à notre foi est un bon accomplissement, mais si la vérité ne va plus loin, l’âme ne sera jamais sauvée. Le cœur doit être purifié de toute souillure morale…Peu de personnes se rendent compte du devoir qu’elles ont d’exercer un contrôle sur leurs pensées et leur imagination. Il est difficile de tenir fixée sur des sujets utiles une intelligence indisciplinée. Mais la religion ne saurait flétrir quand les pensées ne reçoivent pas une direction convenable. Une intelligence qui n’est pas absorbée par les choses sacrées et éternelles, s’attachera à des pensées banales et superficielles. Les facultés intellectuelles et morales doivent être soumises à une discipline ; elles ne pourront se fortifier que par l’exercice…. Nous avons grandement besoin d’encourager et de cultiver des pensées pures, et de fortifier les énergies morales plutôt que les énergies basses et charnelles. Que Dieu nous aide à ouvrir les yeux sur nos appétits charnels. »(Ellen Gould White)

Les esprits les mieux entrainés et les plus avisés dans la société haïtienne savent qu’Haïti est sur une pente descendante et qu’aucun de nos compatriotes n’est en mesure de redresser la barre de par soi-même ou même avec une armée de bien-pensants sans l’intervention du Divin. Avec le COVID19, nous arrivons à démasquer les faiseurs de miracles, les hâbleurs qui se disent politiciens, et cette bourgeoisie de contrebandiers avec un bordereau de taxes non encore payées de plus de dix milliards de dollars sur une période de 25 ans, allant de 1995 à 2020. Georges Lys Hérard, a.k.a. Master Dji aurait dit « Tout moun sou blòf » et « match la rèd. » Nous sommes en train de vivre les effets pernicieux de notre égoïsme et de l’indulgence envers soi et de la tentation. Le monde est en crise et le leadership mondial n’est pas en mesure de montrer la voie du salut à ces milliards d’âmes en perdition. La dette des Etats-Unis d’Amérique s’élève à vingt-cinq trillions de dollars, et la moitié de cette dette est due à la Chine, première puissance économique et technologique mondiale. Depuis plus de vingt-cinq ans, la plus grande puissance militaire du monde n’arrive pas à balancer son budget national. Ceci dit, si les Etats-Unis d’Amérique était une entreprise, elle serait fermée vingt ans de cela. Les Etats-Unis d’Amérique est un pays qui vit sur le bluff et l’intimidation. Vous comprenez pourquoi les Etats-Unis d’Amérique sont obligés de partir en guerre constamment.

Le Président Donald J. Trump est sans nul doute l’un des rares présidents américains durant ces trente dernières années à se pencher sur ce « casse-tête chinois » qu’est la dette extérieure. Il faut remarquer que durant ces trente dernières années, Donald J. Trump est le seul président américain à n’avoir pas se lancer dans une aventure guerrière durant les trois premières années de son mandat. C’est dans cette optique qu’il faut considérer les sorties des Va-t’en guerre de John Bolton, agent de l’Etat d’Israël, un état démoniaque. Durant ces cinquante dernières années, la plupart des guerres que les Etats-Unis d’Amérique ont mené, sont au profit de l’Etat d’Israël. Et les soi-disant Juifs ne financent pas ces guerres. Les présidents Ronald Reagan, Bill Clinton et Donald J. Trump ont utilisé tour à tour le slogan « Make America Great Again  ; Rendre l’Amérique encore plus fort ».  Pourquoi un pays en faillite est obligé d’avoir un budget de défense de 730 milliards de dollars ? L’Establishment Américain œuvre pour les riches et feint d’ignorer les cris des pauvres et de la classe moyenne qui perd son pouvoir d’achat d’année en année. On dit souvent que les riches ne paient pas de taxes et d’impôts aux Etats-Unis d’Amérique. Si en Haïti, les soit disant riches agissent comme des bandits en ce qui a trait aux bordereaux de taxes et d’impôts qui ne sont même pas générés puisqu’ils placent leurs pions dans l’Administration Publique ; aux Etats-Unis, c’est à travers la Loi de Finance que l’Administration en place favorise les riches. En 2018. Jeff Bezos a amassé la rondelette somme de douze milliards de dollars, et n’a pas payé une centime de taxes. Dans tous les pays développés du monde, les nantis sont ceux qui placent les gouvernements et ils kidnappent les sphères politique et économique avec le concours du bras mafieux de la Presse qui dirige comme un habile magicien l’opinion publique. Ne soyez pas dupes, il n’y a pas de parti Démocrate ni de parti Républicain à proprement parler ; il y a l’Establishment Américain qui œuvre au profit des grands et des riches.

Nous devons parler de ce qui nous intéresse et parler bien. Haïti est à la croisée des chemins, et il semble qu’il n’y a aucune lueur d’espoir pour le pays. « Le malheur et le bonheur, le mal-être et le bien-être, expriment souvent les incertitudes et le flou d’une âme engluée dans l’égo et enrobée de subjectivité paralysante, en marge de toute lucidité. Pourtant, quand on embrasse la totalité des êtres, on constate que l’obscurité et la clarté font partie intégrante de la texture et de la nature de l’Univers pluriel. Cela relève d’une vision holistique de la Vie globale. Energie négative, énergie positive. Le mal, le bien. La matière, l’anti-matière. Les ténèbres, la lumière. La plénitude, le vide. La fertilité, la sécheresse. La tendresse, la violence. Dieu contre Satan. Les Saints contre les démons. Les Caciques du Pouvoir contre les faibles. Evertuons-nous à pratiquer la trilogie des vertus cardinale proposée par le philosophe Platon. Le Vrai, le Beau, le Bien. Difficile pari. Mais nullement impossible. Nous devrions nous arranger, nous modifier en conséquence, nous modeler et nous gérer de manière que la quête de la beauté, de la vérité et de la justice demeure consciente, permanente et absolument lumineuse. Néanmoins, tachons d’évacuer de nos structures mentales le virus du doute systématique qui souvent engendre des zigzags déroutants, des blocages, des inhibitions et des impedimenta. »(Frankétienne dans Incandescence) Les puissances esclavagistes et racistes de ce monde font d’Haïti un modèle de pays failli et appauvri.

Les Américains noirs aux Etats-Unis d’Amérique ne se rendent pas compte qu’ils sont menés comme des moutons par le biais d’une politique ostracisante et manipulatrice. Les trois plus imposants leaders Afro-Américains de la deuxième moitié du 20eme siècle ont été assassinés à tour de rôle par l’Establishment Américain. Medgar Evers a été assassiné à l’âge de 37 ans en 1963. Malcolm X a été assassiné en Février 1965 à 39 ans, et Martin Luther King à 39 ans en Avril 1968. Les Afro-Américains instruits et/ou éduqués ont choisi de baisser les bras et ne sont pas intéressés à lutter pour l’indépendance économique de leur catégorie sociale. Quand les Blancs Rednecks au timon de l’Establishment Américain font de quelques Afro-Américains des milliardaires et des multi millionnaires, ils neutralisent tous ceux qui veulent continuer avec la lutte entamée par Frederick Douglas, James Weldon Johnson, MLK, Malcolm X et Medgar Evers, entre autres. Les Afro-Américains riches, populaires et en position de pouvoir en ce moment savent qu’ils sont des vendus et ne s’exposeront pas à la rage des esclavagistes et n’accepteront nullement d’être des martyrs pour faire avancer la cause de leurs frères et sœurs. Je suis pensif et meurtri quand j’observe le jeu de dupes des Blancs Racistes Esclavagistes de l’Establishment Américain et des Afro-Américains opulents. Ils prennent tous les noirs pour des canards sauvages. Les Afro-Américains n’auront jamais gain de cause avec la stratégie du groupe LGBTQ Black Lives Matter. En effet, le mouvement Black Lives Matter est financé par l’Establishment Américain, précisément des milliardaires racistes proches du parti Démocrate libéral. Quelques semaines après l’odieux assassinat de Georges Floyd, les intellectuels Afro-Américains ne se regroupent pas pour tacler le racisme et la violence systémiques en place aux Etats-Unis d’Amérique. Les Afro-Américains en position de pouvoir préfèrent faire la promotion des LGBTQ, au lieu de s’unir pour réclamer les droits économiques de leur groupe social. Medgar Evers et Malcolm X avaient une idée claire de la lutte pour l’auto-détermination ; malheureusement ; ils ont été cueilli à la fleur de l’âge. Louis Farrhakan, un leader très avisé qui comprend le mécanisme du racisme systémique est rejeté par l’Establishment Afro-Américain pour son franc-parler.

L’Afro-Américain perpétue le racisme de l’Homme Blanc esclavagiste en choisissant volontiers d’ostraciser l’immigrant africain et caribéen. Les Américains noirs opulents sont confortables dans leur rôle de Grands Commandeurs. Si vous avez vu le film « Django Unchained » du fameux cinéaste Quentin Tarantino avec Jamie Foxx , Christoph WaltzLeonardo DiCaprioKerry Washington, et Samuel L. Jackson, vous comprendrez bien l’attitude de l’Afro-Américain dépeint par Samuel L. Jackson. Ce n’est pas l’assassinat de Georges Floyd qui va réveiller un certain sentiment d’activisme chez nos frères et sœurs Afro-Américains qui ont choisi volontiers l’auto-muselage.

Yves Roy Pierre écrit : « « Bonjour ! Dans notre lutte contre le racisme, le pire qui puisse nous arriver est d’utiliser la même arme dont se servent nos oppresseurs : la haine. Car en agissant ainsi, nous ne ferions que nous affaiblir et dégrader à leur niveau. C’est donc par l’intelligence, la compréhension et la compassion que nous parviendrons à changer raisonnablement ce qui peut être changé, et en même temps, garder cette puissance psychique qui nous a toujours tenus si humblement grands devant l’ennemi, malgré des siècles d’exploitation et d’injustice. » Le Blanc suprémaciste ne changera jamais et ils sont majoritairement au timon des affaires. « Jusqu’à ce qu’il y ait un déplacement du centre du pouvoir de la Réserve Fédérale Américaine, des mains des banquiers centraux du monde, des voleurs et escrocs de Wall Street et de Downing Street, et donc des mains de l’oligarchie mondiale putride à une communauté de gouvernements souverains des nations du monde – la peste de la négrophobie et la pandémie de suprématie blanche, continuera à se manifester sous la forme d’un racisme institutionnel anti-noir en Occident, et se tiendra à donner un peuple blanc de plus en plus pauvres un faux sens de la dignité, qu’ils le sachent ou non, tout en leur faisant accepter de vivre dans la misère et la pauvreté. » (Pierre Richard Charles).

J’apprécie le courage de certains compatriotes qui visent à rassembler la jeunesse haïtienne et la responsabiliser. Mais, je dois leur dire que cette jeunesse est l’objet d’un grand complot et est déjà neutralisée par la mafia locale et internationale. Il faut du courage et de la détermination pour dire la vérité sur le fonctionnement de la société haïtienne. Je suis plus que confiant que la jeunesse peut être une force pouvant mener le combat pour la Nouvelle Hayti ; mais je ne suis pas convaincu que c’est au moyen de la politique qu’on va aboutir à cette prise de conscience et à cette jeunesse révolutionnaire. Les compatriotes qui nous invite à « Bat bravo pou lajenès » à l’instar de John Morvan Colem ont leur mérite mais, ils ignorent l’aspect spirituel du combat. « Notre seule défense contre le mal consiste à faire régner le Christ dans nos cœurs en ayant foi en sa justice…Il n’y a de vrai bonheur pour le cœur humain que s’il se laisse docilement façonner par l’Esprit de Dieu. L’Esprit rend l’âme renouvelée conforme au modèle, Jésus-Christ. Grâce à l’influence de l’Esprit, l’inimitié contre Dieu fait place à la foi et à l’amour, l’orgueil à l’humilité. L’âme aperçoit les beautés de la vérité, et le Christ est honoré par l’excellence et la perfection du caractère. »(Ellen Gould White).

« Les machann mikwo » en Haïti, les grands faiseurs de leaders de pacotille et les contrebandiers du secteur privé sont en perte de vitesse. Les bandits légaux au pouvoir et la mafia locale jouent leurs dernières cartes ; voilà pourquoi ils soumettent la population à une misère infernale et la provoquent incessamment. Un agent de sécurité a froidement assassiné le 18 juin 2020, au Cap-Haïtien une fillette de 14 ans, Mamoune Régis vivant dans la rue. Pourquoi y-a-t-il toujours des enfants de rue en Haïti au vu et au su des soit disant francs-maçons qui se disent protecteurs de l’orphelin et de la veuve ? Ce crapuleux assassinat restera impuni parce que l’injustice et l’immoralité courent les rues dans le pays des bandits légaux sodomites. La seule voie qui mènera à la Rédemption et à la Libération d’Haïti est l’Amour. « L’amour est vraiment contagieux et éternellement créatif. » (p.2018)  « Consacre ta vie à prouver que l’amour est la plus grande chose du monde. » (p.2047) « L’amour est l’ancêtre de toute bonté spirituelle, il est l’essence du vrai et du beau. »(p.2047) « L’amour du Père ne peut devenir réel pour l’homme mortel qu’en passant par sa personnalité, alors qu’à son tour lui-même effuse cet amour sur ces compagnons. » (p.1289) « Le secret d’une meilleure civilisation est inclus dans les enseignements du Maitre sur la fraternité des hommes, la bonne volonté de l’amour et de la confiance mutuelle.(p.2065) (Le livre d’Urantia).

Nous sommes nés dans un pays où le mot amour est prononcé que rarement. Mais, le mot haine fait partie de notre quotidien, si bien il nous décrit. Nous sommes des « Haï-tiens ». Haï vient de Haïr ; Nous nous haïssons. Il est important de signaler que ceux qui ont combattu pour fonder ce pays étaient des gens qui s’aimaient, qui aimaient les autres et qui voulaient du bien pour les autres. C’est sur l’amour que ce pays a été créé. Quand on a tué Jean Jacques Dessalines le 17 Octobre 1806, on a rejeté l’amour comme socle de ce pays pour faire place à la haine et à la division. Notre égrégore est nourrie par la haine et la division. A signaler que notre pays est connu dans l’acte de l’indépendance sous le nom d’Hayti. Ce n’est qu’après un siècle que deux citoyens français en mission commandée ont concocté avec un chef d’Etat haïtien pour changer le nom du pays de Hayti à Haïti (un nom négatif qui charrie un lourd karma). Comme l’a fait Thomas Sankara pour le Burkina Faso, le futur leader, le vrai, le charismatique, celui qui conduira enfin notre pays sur la voie de la souveraineté et du développement endogène durable devrait prendre cette question en mains : changer le nom d’Haïti. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi depuis un siècle, nous acceptons l’appellation d’Haïti avec le i tréma et d’Haïtien avec le i tréma. Haïti est sous la domination luciférienne et nous, Haïtiens, sommes tous envoutés. Il suffit de considérer le nom du pays et de ses habitants et l’on comprendra tout.

L’union fait la force, mais la division et la haine génèrent de la faiblesse. Les Haïtiens sont faibles, Haïti a pu être appauvri parce que nous avons rejeté l’amour. Nous ne connaissons pas l’essence de la vie et de l’existence. Nous avons rejeté notre Créateur qui est au-dedans de nous. Nous devons apprendre à vivre comme des « moun ». Nous devons faire un virage à droite pour embrasser l’amour qui est Dieu. Une relation heureuse, épanouissante et remplie d’amour ne peut exister que si elle est entièrement basée sur des principes et des objectifs spirituels, en particulier les principes et les objectifs énoncés dans la Sainte Bible. Les méchants qui nous tiennent attachés à la misère et à la crasse se sont accaparés de notre mental et psyché, et nous poussent à haïr, à médire, à tuer, à mentir. Nous devons repousser ces méchants et prendre contrôle de notre âme et psyché. Nous devons apprendre à penser positivement. La Sainte Bible dit que le malheur atteint souvent le juste, mais l’Eternel l’en délivre toujours. Nous appelons chacun de nos frères et sœurs haïtiens à faire ce travail de régénérescence et de libération. Pendant les dix dernières années, je me suis mis à fouiller dans la Kabbale, le Soufisme, l’Hindouisme, le Bouddhisme et dans le Christianisme pour comprendre l’essence de la vie, ce qu’est l’amour. J’ai fini par avoir des réponses. L’amour est la solution, les Haïtiens n’ont pas d’autre choix que d’embrasser l’amour. Nous devons prier et méditer ; nous devons prier en famille et faire la méditation de groupe. Nous devons exorciser ce pays pour briser le cycle de la haine et de la division qui nous rend prisonniers. Embrassons l’amour si nous voulons nous changer nous-mêmes et changer notre pays !

 

Je veux réitérer pour la jeunesse haïtienne que le malheur d’Haïti découle d’un grand complot ourdi par les dirigeants inconscients cupides esclavagistes, racistes et les sodomites de ce monde. Les Etats-Unis d’Amérique, pays le plus en vue de ce monde est en proie à une grave crise économique que les Américains des classes pauvres et moyenne n’arrivent pas à appréhender ; mais dans un avenir pas trop lointain ; les yeux de la grande majorité zombifiée au pays de l’Oncle Sam seront grands ouverts, et ce sera le chaos. La Révolution de la Conscience, mentale et spirituelle s’impose au pays de Jean Jacques Dessalines. Nous devons préparer notre retour en Haïti, nous qui sommes appelés à matérialiser la vision de l’Empereur Jean Jacques Dessalines et d’Henri Christophe. L’idée d’Hayti, la Lumière des Nations incite les esclavagistes à faire usage de la violence contre le peuple de Dieu ; malheureusement ils ne sont pas aussi puissants qu’ils le proclament et ne peuvent aller à l’encontre de la volonté de YAHWEH. Chers frères et sœurs compatriotes haïtiens/hayitens, nous courons les derniers cent mètres de ce marathon de la libération totale et de l’autodétermination totale ; soyez courageux et déterminés. Que le Dieu Tout-Puissant nous éclaire, nous guide et nous porte à découvrir la vérité et à marcher sur les traces de Jésus-Christ, le modèle parfait. Vive Hayti !

 

Kerlens Tilus     06/26/2019

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊