Opération-suicide à Village de Dieu : Léon Charles toujours à la recherche de boucs émissaires, notent les observateurs

Par Jacques Kolo,
Port-au-Prince, 18 mars 2021 –(RHInews)- Le Directeur général par intérim de la police “désormais contesté” Léon Charles a tenté d’utiliser comme boucs émissaires les policiers regroupés au sein du groupe “Fantômes 509”, lors d’une intervention éclair le 17 mars.
Léon Charles n’a pourtant pas réussi à éclaircir les zones d’ombre entourant l’opération avortée du 12 mars dans le quartier de Village de Dieu (Port-au-Prince) au cours de laquelle cinq policiers sont morts, un disparu et huit (8) autres blessés.
Des hommes armés de ce vaste bidonville ont infligé une cinglante défaite à une escouade de policiers qui tentait de reprendre, pas moins de cinq fois, le contrôle du quartier de Village de Dieu, lors d’un assaut qui a tourné à la catastrophe.
Léon Charles qui était entouré des membres de son Etat major a donné la garantie que les corps des policiers tués seront restitués à leur famille, sans toutefois mentionner le cas du policier Lucdor Pierre porté disparu, dans le cadre de cette opération dont l’échec serait imputé à l’Inspecteur général Carl-Henry Boucher.
Le Haut commandement de la police n’a toujours pas donné d’explications plausibles sur le pourquoi de l’abandon des corps des victimes sur le théâtre des opérations, 6 jours après.
En lieu et place, Léon Charles a évoqué l’histoire d’un véhicule blindé abandonné, selon lui, quelque part par des gangsters de Village de Dieu, comme pour faire taire les informations sur le versement d’une forte somme d’argent par les autorités en échange de ce véhicule qui, de toute évidence à son avis , vaut mieux que la vie des policiers sacrifiés sur le front.
L’autre véhicule blindé engagé au combat a été incendié sur place par des bandits.
Léon Charles a feint d’ignorer qu’un bon nombre de policiers étaient dans les rues de Port-au-Prince, du Cap-Haitien et autres le 17 mars pour réclamer sa démission et protester contre ce qu’ils appellent l’opération-suicide du Village de Dieu concocté par le Haut commandement en symbiose avec le pouvoir civil.
D’ailleurs, les policiers fantômes n’étaient pas les seuls à gagner les rues le 17 mars, au plus fort de la crise des policiers capturés et déchiquetés à village de Dieu.
L’éon Charles a fait savoir que l’opération du 17 mars des policiers-fantômes se retrouve à mi-chemin des intérêts de ceux qui ont contribué à torpiller l’opération policière de Village de Dieu.
Il ne s’est pas blâmé et encore moins a déduit les conséquences de l’échec du 12 mars 2021 pour avoir abandonné sa troupe au combat, à titre de commandant en chef.
Abonnez-vous gratuitement à l’infolettre de RHI

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊