Opération du 12 mars: l’IG Carl Henry Boucher n’est pas le seul responsable

Qualifié d’être le principal responsable de l’échec de l’opération à Village de Dieu, l’Inspecteur général Carl Henry Boucher, a été mis en isolement et devrait comparaître sous peu par devant les instances compétentes de l’institution pour les suites du dossier.
Cependant, plusieurs personnalités dénoncent cette arrestation comme quoi, l’Inspecteur général Carl Henry Boucher s’il est vraiment coupable n’est certainement pas le seul à être complice de ce carnage vendredi dernier à Village de Dieu. Ciblé l’IG Carl Henry Boucher de l’échec de l’opération est absurde selon certains puisqu’il n’était pas responsable de cette opération arguent-ils, en questionnant si les responsables ne cherchent-ils pas un bouc émissaire. Le journaliste Gary Pierre Paul Charles dénonce en ce sens une manœuvre visant à clouer au pilori Carl Henry Boucher.
« On cherche à sacrifier quelqu’un dans une opération conduite collectivement, tandis qu’il n’avait pas une responsabilité de commandement sur le terrain », a fait savoir le PDG de la Radio Télé Scoop.
« Le 11 mars 2021, Carl Henry Boucher reçoit un appel du secrétariat de la direction générale de la Police nationale. Il a été convié à une réunion. Dans cette réunion tenue le même jour, le directeur général de la PNH, Léon Charles, avait informé de sa décision de mener une opération le lendemain au Village. Il a sollicité une présentation cartographique du Village de l’inspecteur général en vue d’élaborer un plan opératoire », poursuit Garry Pierre Paul Charles à l’émission Haïti débat du mardi 16 mars 2021.
Toutefois selon GPPC, la Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA) avait la pleine responsabilité d’assurer la mise en place de l’opération, à travers son directeur adjoint, le commissaire divisionnaire Jacques Joël Orival, donc Carl Henry n’avait rien à voir dans l’exécution du plan opératoire, explique le journaliste qui va plus loin pour pour dire que Carl Henry Boucher avait seulement assisté l’agent de pilotage du drone qui commençait à diffuser des images à 45 minutes de retard. Au cours de cette opération Carl Henry Boucher avait attiré l’attention du commissaire Orival sur des individus qui creusent des trous à l’intérieur du Village. Monsieur Orival l’avait assuré que ces gens étaient des « All Black », des agents spécialisés de la PNH.
L’Inspecteur général Carl Henry Boucher qui devait être le sacrifié pour sauver l’image de la PNH, si l’on peut croire GPPC. En effet, l’ancien Directeur général de la PNH Mario Andresol déduit à cet effet, que l’IG Carl Henry Boucher est le bouc émissaire. « Pensons-y ! Celui que l’on punit n’est point celui qui a commis l’action. Il est le bouc émissaire », argue-t- il dans un tweet.
Le PDG de la Radio Télé Scoop pour sa part, recommande en ce sens l’audition de tous les responsables de cette opération. « Je pense que les responsables n’étaient pas à la hauteur de cette opération de si grande envergure. J’exige l’audition de tous les policiers responsables de cette opération ».
Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊