L’UE prend ses distances par rapport à l »organisation du référendum constitutionnel

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Contre vents et marrées, l&rsquo;exécutif met le cap sur la tenue du référendum constitutionnel </strong><strong>prévu</strong><strong> pour le 27 juin prochain. À moins de deux mois du Jour J, l&rsquo;Union Européenne (UE) en prend ses distances. En effet, elle ne va ni financer le processus ni envoyer d&rsquo;observateurs sur le terrain.</strong><br>La communauté internationale se montre de plus en plus inquiète par rapport à l&rsquo;organisation du référendum constitutionnel très contesté en Haïti. Le BINUH, des Congressman, entre autres y ont exprimé leur préoccupation en évoquant plusieurs arguments dont le manque de transparence, le caractère non inclusif du processus, etc. L&rsquo;exécutif qui n&rsquo;entend que lui-même, fonce la tête baissée. Quoi qu&rsquo;on dise, le rendez-vous est fixé au 27 juin prochain.<br>Cette semaine, c&rsquo;est l&rsquo;UE qui a défrayé la chronique en se démarquant du processus. Dans une intervention publique, le 6 mai 2021, l&rsquo;ambassadrice de l&rsquo;UE accréditée en Haïti, Sylvie Tabesse, a déclaré que pour ce référendum, il n&rsquo;y aura pas financement de la part de son organisme ni de mobilisation d&rsquo;observateurs sur le terrain.<br>«&nbsp;Les conditions pour un appui financier et technique à l&rsquo;organisation de l&rsquo;élection ne sont absolument pas remplies à ce stade donc nous avons refusé de contribuer à ce processus en l&rsquo;état&nbsp;», a-t-elle déclaré. «&nbsp;considérant que le processus ne donne pas toutes garanties de transparence et de démocratie que l&rsquo;on serait en droit d&rsquo;attendre donc, dans ce cas, non si le gouvernement haïtien nous le demandait, nous n&rsquo;envisageons pas de répondre positivement pour une mission d&rsquo;observation&nbsp;», a ajouté Mme Tabesse.<br>Parallèlement, le ministre délégué aux affaires électorales et chargé des relations avec les partis politiques, Mathias Pierre, n&rsquo;a aucun doute quant à l&rsquo;aboutissement du processus. D&rsquo;ailleurs, il a annoncé l&rsquo;arrivée d&rsquo;une première cargaison de matériels non sensibles sous peu. Il a aussi informé que les centres de vote (85 % d&rsquo;entre eux) sont prêts. Ils ont été minutieusement évalués, avait-il dit. C&rsquo;est cette même détermination remarquée du côté du Premier Minitre Claude Joseph qui a présenté le projet comme un acte de souveraineté. Le président, quant à lui, est en mode adelante laissant croire que la population a rendez-vous avec l&rsquo;histoire, le 27 juin prochain.<br>Toutefois, il faut rappeler que les membres du CEP ont été chahutés un peu partout dans le grand nord, cette semaine notamment à Jean Rabel.<br><strong>Olry Dubois</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/lue-prend-ses-distances-par-rapport-a-lorganisation-du-referendum-constitutionnel/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=lue-prend-ses-distances-par-rapport-a-lorganisation-du-referendum-constitutionnel">source</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊