Lettre ouverte au représentant du Conseil des Droits Humains au CEP

OUVERTE AU REPRÉSENTANT DU SECTEUR DE DROITS HUMAINS AU NIVEAU DU CONSEIL ÉLECTORAL PROVISOIRE (CEP) 

Port-au-Prince, lundi 29 Juin 2020 ((rezonodwes.com))–

MONSIEUR JEAN SIMON ST-HUBERT
Membre du Conseil Électoral Provisoire « CEP »  
En ses Bureaux.-

Monsieur le Conseiller,

L’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti  (OCNH) vous présente ses compliments et saisit de cette occasion pour attirer votre attention sur les dispositions de l’article 240 du décret électoral de 2015 dont teneur suit:  » Aux fins de la tenue des prochaines élections, les Pouvoirs Publics s’entendent de la formationd’un Conseil électoral provisoire, selon l’esprit de l’article 289 de la Constitution de 1987″.

En effet, l’OCNH constate  avec stupéfaction  depuis l’accession au pouvoir de ce dernier,  les membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP)  continuent à être émargés au budget de la République tout  en recevant leurs émoluments, entre autres avantages et privilèges qui se rattachent à leurs fonctions. Cette situation illégale perdure  depuis environ deux ans.

Un homme qui se réclame du secteur des droits humains ne devrait aucunement patauger  dans un tel bourbier tendant à réduire à néant les luttes antérieures menées pour le respect de la loi, des droits fondamentaux, ainsi que pour une meilleure gestion et une dépense rationnelle des deniers publics. L’OCNH reste convaincue que vous vous êtes trompé de bonne foi à moins que vous voudriez bien donner raison à François de la Rochefoucault qui a écrit: »les vertus se perdent dans l’intérêt comme les fleuves dans la mer ».

Monsieur le conseiller,  la démission est un acte volontaire mais en pareil cas,  au nom de la morale, au  nom de la loi, en vertu des règles d’éthique et déontologiques qui vous caractérisent tant en votre qualité d’avocat que de défenseur des droits fondamentaux et même  pour  mieux soigner votre image personnelle et celle du secteur que vous représentez, l’OCNH vous demande de présenter votre démission au niveau du Conseil Electoral Provisoire dans le plus bref délai .

L’organisme de défense et de promotion des Droits Humains   dans son combat contre la corruption  et pour le respect de la loi estime que votre démission dudit conseil  est une nécessité si l’on  voudrait rester  cohérent dans le secteur des droits humains.  Dans le cas contraire, l’OCNH utilisera d’autres moyens pour  expliquer à la population que vous acceptez  de représenter  sans qualité  le secteur des droits humains dans un CEP illégal. Acta non verba.

Espérant que vous comprendrez le bienfondé de cette démarche, l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH) vous prie, Monsieur le Conseiller  Jean ST-HUBERT ,d’agréer  l’expression de sa haute considération.

Pour authentification :  

Me Camille OCCIUS
Coordonnateur Général
Phone :(509) 36 28 81 42      
Cc : LA PRESSE, OPC, POHDH, RNDDH, CE-JILAP, CFEDEC, ICDH, KODESS,  CASODI, COLLETIF DEFENSEUS PLUS, FJKL, IMED, GARR, CARDH, BDDH, BODDH, CPD, CAPAC, VHDH, CODDEMIR, FODATION ZANMI TIMOUN, KOURAJ, RONDDH, LEAH, MOUFEDH, FACSDIS, Kay Fanm, SOFA, CRESFED, AIDH, OUDH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊