Léon Charles doit démissionner pour son rôle dans l’échec de l’opération policière du 12 mars à Village de Dieu, selon Pierre Espérance  

Port-au-Prince, 22 mars 2021- Le directeur exécutif du RNDDH estime que Léon Charles est le principal responsable de l’échec de l’opération suicide du 12 mars à Village de Dieu qui a coûté la vie à plusieurs policiers dont les corps sont toujours aux mains des bandits 
Pierre Espérance déclare ne pas comprendre pourquoi Léon Charles s’acharne sur Cal-Henry Boucher qu’il a fait emprisonner dans des conditions inhumaines, comme si l’inspecteur de police était le seul responsable de l’opération ratée de la police à Village de Dieu.  
Selon Pierre Espérance, rien ne justifie que M. Boucher soit jeté dans un cachot dans des conditions exécrables, en violation de ses droits alors qu’en principe, il pourrait être tenu à la disposition de l’inspection générale de la police dans le cadre de son enquête jusqu’à son aboutissement avant d’adopter des mesures conservatoires à son encontre, sans avoir à subir cette humiliation.  
‘’C’est Léon Charles qui inflige toutes ses souffrances à Carl-Henry Boucher juste pour sauver sa peau, bien que l’inspecteur ait sa part de responsabilité dans ce qui s’est passé, précise M. Espérance.  
‘’L’inspection générale de la police devrait avant tout s’intéresser à établir la responsabilité de Léon Charles dans la catastrophe du 12 mars dernier, souligne Pierre Espérance.’’  
‘’Léon Charles en tant que commandant en chef a.i de la PNH porte l’entière responsabilité de la tragédie du 12 mars. Il doit assumer ses responsabilités. La meilleure chose qu’il doit faire, c’est de se démettre de ses fonctions puisque la base de la police n’a plus confiance en lui et conteste déjà son autorité, soutient Pierre Espérance.’’   
Selon M. Espérance, des sanctions devraient être appliquées également contre l’ancien directeur départementale de l’Ouest, Paul Menard, le responsable de la BOID, le directeur adjoint de la direction centrale de la police administrative (DCPA) pour leur rôle dans l’échec de l’opération policière.  
Il affirme que Léon Charles a organisé la fuite des opérateurs du drone de la police vers l’étranger après l’avoir fait rédiger une déclaration accusant l’inspecteur Carl-Henry Boucher comme celui qui aurait fait échouer l’opération. 
Cet acte traduit clairement la volonté de M. Charles de faire disparaitre des preuves et isoler tout élément qui pourrait témoigner contre lui dans le cadre d’une enquête sérieuse.  
‘’Léon Charles doit démissionner et se mettre à la disposition de la justice pour affronter les rigueurs de la loi, déclare M. Espérance qui estime que ce dernier ne peut pas prétendre pouvoir orienter l’enquête alors qu’il en est l’auteur du gâchis du 12 mars à Village de Dieu.’’ 
Le défenseur des droits humains dit déplorer que depuis son arrivée à la tête de la police nationale, Léon Charles ait politisé l’ensemble de l’institution policière dont les organes techniques, la DCPJ en particulier qui ne peut plus faire son travail de manière indépendante.   
Abonnez-vous gratuitement à l’infolettre de RHI

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊