Le «malaise», une épidémie parallèle à la Covid-19?

Depuis des semaines, des personnalités en Haïti meurent subitement des suites d’un malaise. Comme quoi, autre que la Covid-19, il y a une épidémie de «malaise» dans le pays et qui serait beaucoup plus mortelle que la pandémie de coronavirus.

Les deux cas les plus récents sont ceux des commissaires Joël Gentillon et Carmel Florent tous deux, respectivement commandant du CIMO et Directeur de la Circulation et de la Police Routière (DCPR).

Le 20 mai dernier, l’ancien député de Saint Louis du Sud/Cavaillon (48e législature), M. Felix Jean Mervius dit Bien Aimé, aurait trouvé la mort suite à un malaise. Le 4 juin dernier, c’était le tour de Monsieur Rochenel Mondésir, le père de la jeune prodige Nérilia Mondésir, après avoir ressenti aussi un malaise. Le cas de Calito Alcy, responsable de la Brigade de la Protection des Mineurs (BPM) dans le Nord, décédé le 6 juin dernier vient de s’ajouter à cette longue liste sans prendre en compte les sans noms de la République.

Le dernier cas en date relève de la mort du Monseigneur Vital Médé, Curé de la Paroisse Saint Martin et Saint Yves de Delmas 5, des suites d’une fièvre. Une fièvre, selon plusieurs spécialistes de la santé, n’est pas une maladie mais plûtot un signe que quelque chose ne va pas. Quelle est donc l’origne de cette «fièvre»?

Si un malaise est un trouble de la santé qu’on arrive pas à localiser, pourrait-on dire que cette fièvre était aussi un «malaise»? Ce qui signifierait que le curé serait aussi mort d’un malaise?
En somme, des personnalités publiques, meurent chaque jour des suites de malaise.

Les autorités n’arrêtent pas de le répéter: Haïti est touchée par la Covid-19. Ce n’est pas un mal ni un sortilège d’être infecté par la maladie. Mais, si ces gens étaient morts du coronavirus; leurs proches auraient tout simplement cachés la vérité sur la cause de leur décès? Et qu’en serait-il de la population?

En attendant éventuellement une réponse à ces questions, il faut souligner que, le malaise serait mortel. Donc si vous vous sentez mal; si vous sentez un malaise ou quelque chose ayant rapport à la Covid-19, n’hésitez pas à contacter le MSPP. Mieux vaut être pris en charge par des spécialistes que de rester moisir et mourir chez soi. Aussi, il faut toujours bien se laver les mains, garder la distance d’au moins un mètre avec les autres et de porter régulièrement un cache-nez.

2020, c’est malheureusement l’année où, semble-t-il, si vous ne mourez pas de la Covid-19, vous mourez d’un malaise.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊