Platform News HT

La démocratie servie dans un plat empoisonné

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br>Les tweets américains deviennent fréquents ces derniers jours en Haïti. L&rsquo;ambassade ne cesse de faire valoir ses préoccupations concernant l&rsquo;avenir de la démocratie mise en danger par les multiples décrets pris par le chef de l&rsquo;État qui a démantelé le système judiciaire et certaines institutions importantes&nbsp; du pays. Les Américains sont aussi préoccupés par le vide institutionnel au Parlement haïtien. Présenté comme le modèle de la démocratie, le peuple américain ne ménage pas ses efforts pour appeler à un retour à l&rsquo;ordre constitutionnel sans délai.<br>Penser élections, sous-entend une activité populaire et massive. Cela&nbsp; demande des déplacements, une situation politique stable et des conditions logistiques appropriées. Si la France arrive à comprendre la réalité en en faisant voir de toutes les couleurs au chef de l&rsquo;État au Conseil de sécurité de l&rsquo;ONU, l&rsquo;ambassade américaine, au contraire, a probablement une baguette magique pour tout réaliser. Sans la participation populaire, bien sûr, qui&nbsp; peine à se développer du fait du kidnapping en passe d&rsquo;échapper à tout contrôle.<br>L&rsquo;actualité en Haïti ces derniers temps est le phénomène de l&rsquo;insécurité. Le kidnapping, &nbsp;l’une de ses manifestations, n&rsquo;a à aucun moment été pris en compte par le gouvernement américain. Selon eux, probablement, il y a un moyen de faire exister les institutions de par elles mêmes sans la présence des hommes. Et, même avec cette tactique, elles ne serviront à rien puisqu&rsquo;elles sont faites pour servir la population.<br>À cette phase où nous en sommes, on a plus besoin de recommandations sur le respect des droits de l&rsquo;Homme en Haïti&nbsp; que de discours institutionnels. Qu&rsquo;on le dise ancien ou président en exercice, Jovenel Moïse a un choix à faire pour arrêter de vassaliser les institutions comme on&nbsp; le lui reproche, c&rsquo;est de faire revenir le calme et la paix sur le territoire. Une option, paraît-il, qui ne semble guère préoccuper l&rsquo;exécutif. Si cette hypothèse est vraie, pourquoi la grande puissance américaine, mère de la démocratie, n&rsquo;insiste-t-elle pas sur cet aspect (le kidnapping) en passe de devenir incontrôlable ? Le peuple haïtien anxieux, traumatisé par ce phénomène et désespéré de ne pas avoir un avenir meilleur, à ce carrefour, a plus besoin d’amis qui lui tendent la main et qui l&rsquo;aident à faire face à son désastreux quotidien que de se laisser distraire par des sujets moins importants pour l&rsquo;heure.<br>Si, comme le sous-entendent les tweets, l&rsquo;exécutif participe dans la paralysie des institutions, n&rsquo;est-il pas possible de supposer qu&rsquo;il n&rsquo;a aucun intérêt à maintenir la stabilité dans le pays ? D&rsquo;ailleurs, l&rsquo;enlèvement des deux Dominicains, dont&nbsp; la libération&nbsp; été planifiée de A à Z par une commission mise en branle par l&rsquo;exécutif, suscite pas mal de doutes. À cela s&rsquo;ajoutent d&rsquo;autres faits suspects qui méritent des prises de position plus humanistes de la part des pays amis.<br>Avec le pourrissement de la situation et le manque possible de volonté&nbsp; observé du côté du gouvernement, tout discours axé sur le renforcement des institutions doit nécessairement passer par l’injonction faite à ces pays, qui&nbsp; voient la démocratie uniquement à travers les élections, d&rsquo;exiger avec la plus grande fermeté la neutralisation de la situation.<br>Nous le demandons à nouveau : comment peuvent se tenir des élections quant le peuple souverain ne peut pas sortir ? À quoi servent les institutions si ceux qui doivent les rendre fonctionnelles ne sont plus là ? Quelque chose doit changer. Sans la participation populaire, bien sur, liée au fait du kidnapping en passe….<br><strong><em>Daniel Sévère</em></strong><br><a href="mailto:danielsevere1984@gmail.com">danielsevere1984@gmail.com</a><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/la-democratie-servie-dans-un-plat-empoisonne/?utm_source=rss&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=la-democratie-servie-dans-un-plat-empoisonne">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊