Jean Charles Moïse opposé à toute sortie de crise qui ne passe pas par la désignation d’un président issu de la Cour de Cassation

Port-au-Prince, mardi 8 juin 2021- Jean-Charles Moïse estime que l’accord conclu le week-end écoulé, entre un groupe de six (6) partis et regroupements politique de l’opposition, comporte de bons points, cependant, dit-il, ne permettra pas de résoudre la crise.
Il note que, l’accord supprime la fonction de président et prévoit un gouvernement dirigé uniquement par un premier ministre. ‘’C’est contraire à la constitution de 1987, version créole non-amendée,’’ souligne M. Jean-Charles qui se dit attaché à l’esprit et à la lettre de ce document.
Selon le dirigeant du parti ‘’Pitit Dessalines,’’ la solution à la crise actuelle doit passer nécessairement par la désignation d’un président issu de la Cour de Cassation.
Contrairement à ses camarades signataires de ‘’l’Accord du 5 Juin,’’ Jean-Charles Moïse croit, qu’il faut aller vers une solution plus proche possible de l’esprit ou de la lettre de la constitution.
Il est plus facile d’avoir un président sans premier ministre et non un premier ministre sans président, soutient M. Moïse.
Abonnez-vous gratuitement à l’infolettre de RHI

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊