J’ai été investi du pouvoir à la suite de la vacance présidentielle, au regard de la constitution haïtienne, dixit le juge Mécène Jean-Louis

Par Jacques Kolo,
Port-au-Prince, 25 mars 2021 –(RHInews) Le président désigné de la transition, Me Joseph  Mécène Jean-Louis, a enjoint le 28 mars 2021 la population à “continuer pacifiquement et sans effusion de sang la mobilisation dans l’objectif de faire échouer les forces du statu quo”.
Dans une interview accordée au journaliste Valério Saint-Louis de Télé Image, Me. Mécène Jean-Louis a critiqué au passage Jovenel Moïse qui, à son avis, continue d’occuper illégalement le Palais National en violation de la constitution haïtienne et contre la volonté exprimée du peuple haïtien.
Dans cette entrevue d’environ une heure d’horloge, Me. Mécène Jean-Louis, dans son étoffe d’homme d’Etat de la transition, a carrément “rejeté” l’idée que Jovenel Moïse dirige le pays et qu’il a tous les leviers du pouvoir.
“En réalité, Jovenel Moïse ne dirige plus rien. L’insécurité bat son plein avec son lot de kidnapping. Les libertés publiques sont plus que jamais menacées. Les lois du pays sont foulées au pied. L’inflation est galopante avec une gourde en nette dévaluation par rapport au dollar américain”, a notamment énuméré le président de la transition, affirmant qu’il est de bon ton que la population agonisante demande un changement structurel.
Il a donné la garantie que son administration travaillera d’arrachepied pour que la population puisse avoir accès à des “soins de santé et au logement, à une éducation de qualité, au travail, à la sécurité et à la justice”.
Il a démenti, par ailleurs, les informations selon lesquelles qu’il a été contraint d’accepter le poste de président de la transition.
“Je n’ai pas été forcé, ni frappé et encore moins battu”, a lancé Me. Mécène Jean-Louis, arguant qu’il a accepté de tout cœur cette désignation pour le bien de la patrie, en digne fils héritier de Jean-Jacques Dessalines.
D’ailleurs, je suis prêt à faire le sacrifice de ma vie pour sauver le pays, en accord avec la population, a-t-il lancé.
Originaire de Marchand Dessalines, Me. Mécène s’est du coup présenté comme l’arrière-petit-fils de Jean-Jacques Dessalines, fondateur de la patrie.
Aux dires de Me. Mécène Jean-Louis, sa mère (97ans) qui vit actuellement aux Etats-Unis d’Amérique s’inscrit dans la dernière lignée de Jean-Jacques Dessalines.
Interrogé sur ses rapports avec la communauté internationale depuis le 7 février 2021, Me. Mécène Jean-Louis a indiqué qu’il est surtout lié par ce qu’il appelle une obligation de réserve.
En ce qui a trait au juge Wendelle Coq, Me. Mécène Jean-Louis a fait savoir qu’il entretient de très bon rapport avec son collègue de la Cour de Cassation. D’ailleurs, il dit considérer Me. Coq comme sa fille pour avoir été son professeur au niveau du secondaire.
Concernant son état de santé, Me. Mécène Jean-Louis a indiqué, à part quelques ennuis de santé notamment à la jambe gauche suite à un accident vasculaire cérébral, qu’il se porte comme un charme.
“Je suis en mesure de déclarer qu’intellectuellement et mentalement, je me porte à merveille comme une basse à dix cordes”, a insisté sur un ton ferme Me. Mécène Jean-Louis, démentant ainsi les allégations qu’il souffrirait de la maladie d’Alzheimer.
Abonnez-vous gratuitement à l’infolettre de RHI

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊