Haïti : Trois femmes se battent pour un siège au Conseil Electoral Provisoire

Vant Bèf Info
VBI

Le collectif des organisations de femmes pour l’élection d’une représentante au Conseil Electoral Provisoire informe, le 14 octobre 2021, avoir acheminé au Premier Ministre Ariel Henry, trois noms de femmes. Parmis ces personnalités, le Chef du Gouvernement aura à choisir l’une d’entre elles pour occuper un siège au prochain Conseil Electoral Provisoire pour représenter le secteur des femmes.
Pétion-Ville, le 14 octobre 2021.- Trois noms pour un siège au prochain Conseil Electoral Provisoire (CEP).
Bettia Eliassaint, Miralda Jameau et Josette Macillon sont les trois personnalités en course pour représenter le secteur des femmes au collège électoral.
Ces trois noms ont été acheminés au Premier ministre Ariel Henry. C’est du moins ce qu’a informé le collectif des organisations de femmes pour l’élection d’une représentante au Conseil Electoral Provisoire – (Kolektif òganizasyon Fanm pou Eleksyon Reprezantan nan KEP – KOFEREKEP) – dans un communiqué daté du 14 octobre 2021 mais, qui ne porte aucune signature des destinatrices.
En effet, plusieurs organisations féministes s’étaient regroupées avec l’idée d’organiser une élection entre elles pour le choix de la représentante du secteur des Femmes au CEP.
Après le désistement de l’une des postulantes, Guerlyne Residor, qui avait dénoncé des irrégularités dans le processus et la tentative du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) de manipuler et d’influencer ces élections, le
« KOFEREKEP » a décidé d’annuler le scrutin.
Par conséquent, le « KOFEREKEP » a changé de stratégie et a envoyé de préférence les trois noms suscités au Chef du Gouvernement.
Donc, pas d’élection au sein des Femmes, à Ariel Henry de faire sa désignation.
Toutefois, les organisations de femmes ont emboîté le pas dans la demarche du Premier Ministre alors que plusieurs autres secteurs de la vie nationale ont refusé de participer à la formation d’un nouveau Conseil Electoral Provisoire. Il convient de citer : la Conférence Episcopale d’Haïti (CEH), la Fédération Protestante, le Sant Carl Levêque, la Conférence des Recteurs, Présidents d’Université Haïtiennes (CORPUHA), l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), une organisation de la diaspora HADAN, entre autres, tous ces secteurs ont décliné l’invitation d’Ariel Henry arguant que les conditions ne sont pas réunies pour parler d’élections alors que l’insécurité fait rage dans le pays.
Des secteurs de la société et de la diaspora continuent d’exiger du Premier Ministre, Ariel Henry et du Directeur Général ai de la Police Nationale d’Haïti,.Léon Charles, le rétablissement de la sécurité et de la paix dans le pays qui enregistre tous les jours des morts et des cas de kidnapping.
Vant Bèf Info (VBI)

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊