Haïti: Les interventions de la Banque Centrale avoisinent autour de 654,4 millions de dollars américains

Lors d’une causerie avec la presse le jeudi 25 mars 2021, le Gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois a informé que du 1er octobre 2020 au 23 mars 2021, les interventions de la BRH sont avoisinées autour de 654,4 millions de dollars américains. La situation macroéconomique du pays, le taux de change, sont entre autres points qui étaient à l’ordre du jour.

Port-au-Prince, le 25 mars 2021.- Le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti, Jean Baden Dubois, a organisé le jeudi 25 mars 2021, une petite causerie avec des journalistes autour du cadre macroéconomique du pays. Dans ses déclarations, Jean Baden Dubois a souligné que la Banque Centrale est intervenue à hauteur de 654,4 millions de dollars américains sur le marché, du 1er octobre 2020 au 23 mars 2021. De ce montant, 346 millions ont été injectés directement sur le marché alors que 308,4 millions de dollars ont été alloués au paiement d’importation des produits pétroliers.

Selon le Gouverneur, il y a des contraintes à la stabilisation du marché des changes et du coup, il s’avérerait urgent pour la BRH d’adresser les perturbations liées à la rareté du numéraire en dollar sur le marché ainsi qu’à la hausse torrentielle de la désintermédiation.
Cette situation est dûe en raison des troubles socio-politiques, l’arrivée de la pandémie de Covid-19 entraînant l’arrêt du trafic aérien. La BRH a dû intervenir afin de stabiliser le taux de change et publier régulièrement le taux de référence.Sur les six premiers mois de l’année fiscale, la gourde a perdu 18,87% de sa valeur. Entre le 30 septembre 2020 et le 23 mars 2021, le taux de référence est passé de 65,91 à 78,35 gourdes, a révélé le Gouverneur.

Les problèmes structurels affectent grandement la stabilité du taux de change en Haïti. M. Baden a mis l’accent sur les actions de la BRH qui sont d’ordre structurel et conjoncturel, ce qui le porte à croire qu’une circulaire ne peut pas résoudre les problèmes structurels de l’économie. A cet effet, il a lancé un appel à la transparence chez les commerçants et les membres des institutions financières plaidant du même coup en faveur de la production nationale qui peut faciliter l’entrée des billets verts sur le marché.

Parmi les autres facteurs ayant occasionné cette situation, il y a eu un niveau élevé du financement monétaire, le déséquilibre entre l’offre et la demande de devise, en dépit du fait que les transferts ont augmenté de 33% du mois d’octobre au mois de février. Tandis que les importations ont augmenté de 21% au cours de cette période.
Par ailleurs, il a souligné que ces 308 millions de dollars ne sont pas retournés dans l’économie à cause du retard de paiement des produits pétroliers à l’Etat par les compagnies pétrolières. Et pour faire face à cette situation, le gouvernement est obligé de recourir au financement monétaire qui affecte directement le réserve de la BRH, se plaint t-il.

Jean Baden Dubois a fait remarquer que ces opérations ont des impacts négatifs sur la réserve nette de change qui ont réduit de 257,9 millions de dollars américains de baisse. Les paiements des produits pétroliers effectués d’octobre 2020 à mars 2021 dépassent plus de 50% du montant total payé pour l’exercice fiscal écoulé. Toutefois, la réserve du pays peut faciliter des importations pour 5,5 mois, se réjouit le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti.

Vant Bèf Info ( VBI)

L’article Haïti: Les interventions de la Banque Centrale avoisinent autour de 654,4 millions de dollars américains est apparu en premier sur Vant Bèf Info. Vant Bèf Info – VBI

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊