Platform News HT

Haiti: « Le juge de la Cour de cassation arrêté n’est pas protégé par l’immunité « , selon le ministre de la justice

Vant Bèf Info
VBI

Le juge à la Cour de cassation arrêté n’est protégé d’aucune immunité. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent, lors d’une conférence de presse tenue le dimanche 7 février 2021 en la résidence officielle du premier ministre.
Port-au-Prince, le 7 février 2021.- A cette conférence de presse ont pris part le premier ministre, Joseph Jouthe, le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent et le directeur général a.i de la Police nationale, Léon Charles. Intervenant autour de cette opération menée par la police, le ministre de la justice évoque la thèse de complot contre la sûreté de l’Etat.
Au cours de cette opération qui a duré quatre heures, 23 personnes ont été arrêtées dont un juge de la Cour de cassation et une inspectrice de police.
Pour le ministre de la justice, il s’agit d’un complot.  » Lors de cette opération, nous avions trouvé le discours que le juge s’apprêtait à prononcer comme président de transition. Le juge n’a pas été arrêté chez lui. Il s’est retrouvé parmi des individus armés. Il s’agit d’un crime pour tromper notre vigilance. « Etant donné l’endroit où se trouvait le juge, il ne peut se prévaloir de l’immunité, il est donc passible du tribunal de droit commun », a expliqué le ministre Rockfeller Vincent s’appuyant sur les articles 66, 67 du code pénal et l’article 186-2 de la constitution.
Plus loin, le ministre Vincent rejette la note de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) qui avait taxé l’arrestation du juge d’enlèvement.
Vant Bèf Info ( VIB)

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊