Haïti-Kidnapping : retour à l’ère de la terreur ?

                             <a href="https://lequotidiennews.org/" rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L'actualité en continue<br><strong><em>Alors que le pays fait face, avec grand peine, à la crise générée par le séisme du 14 août 2021 qui retient l’attention principalement vers le grand Sud, le phénomène d’enlèvement semble vouloir refaire surface. Une situation qui fait crainte un retour à la terreur. </em></strong><strong></strong><br>Plusieurs cas d’enlèvement ont été enregistrés au cours du mois d’août 2021. À mesure que les jours s’écoulent, les cas continuent d’augmenter, confirmant petit à petit ce que beaucoup craignent de revivre : une période marquée par la crainte de se faire enlever à chaque coin de rue.<br>En effet, après que 2 médecins ont &nbsp;été enlevés au lendemain du tremblement de terre du 14 août 2021, soit entre 16 et 18 août 2021, le phénomène s’est répandu à plusieurs autres citoyens du pays, dont l’entrepreneur Rey Michel Gill. L’enlèvement se serait produit le 27 août 2021 à Santo 25.<br>Il serait bon de rappeler que le Centre d’Analyse et de Recherches en Droits Humains (CARDH) avait recensé environ 142 kidnapping entre janvier et mars 2021. Ce phénomène était tel que plusieurs commençaient à parler de «&nbsp;kidnappeunariat&nbsp;» au sein de la société.<br>Aussi, le gouvernement devrait prendre les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de chaque citoyens, de peur que le pays ne revive la même terreur de cette période qui a été même marquée par l’abandon des cours par beaucoup de jeunes étudiants ainsi que la suspension des activités économiques de plusieurs personnes que le phénomène avait paralysé de peur.<br>Pourtant, si depuis son installation le Premier Ministre Ariel Henry n’a pas raté une occasion de promettre un travail acharné pour instaurer un climat de sécurité dans le pays, aucune décision concrète n’a, à l’heure actuelle, été prise afin que cela puisse prendre forme dans la réalité. C’est à se demander si l’État sera en mesure de répondre à cette potentielle crise alors même qu’il peine à apporter des réponses à la catastrophe ayant frappé la côte Sud.<br>Alors que le pays est tiraillé par les crises et que l’insécurité prend des extensions effrayantes, l’impassibilité des concernés ne cessera jamais de sidérer. En effet, la nation se fait engloutir, au rythme de chaque indifférence, chaque insouciance, par le chaos. Et alors que la nation semble vouloir se perdre dans les méandres de l’insécurité qui la ronge, il ne reste plus qu’à espérer une prise de conscience, qui laissera de côté les promesses lancées au vent pour des actions concrètes, qui se feront pour le bien des citoyens. En effet, il serait peut-être temps que le Premier Ministre Ariel Henry et son gouvernement, fassent un premier pas vers cette promesse de sécurité qu’ils font au pays depuis si longtemps et qui n’a pas l’air d’être entamé.<br> <strong>Ketsia Sara DESPEIGNES</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/haiti-kidnapping-retour-a-lere-de-la-terreur/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=haiti-kidnapping-retour-a-lere-de-la-terreur">source</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊