Platform News HT

Haïti dirigée bientôt par un collège présidentiel de cinq membres dans le cadre d’une transition de rupture…

Port-au-Prince, mardi 11 janvier 2022- A l’issue d’importantes discussions déroulées entre les initiateurs du protocole d’entente nationale (PEN) et ceux de l’accord du 30 août dit de Montana, un compromis a été trouvé pour mettre en place un gouvernement consensuel de transition.
Dans le cadre de ce compromis politique, les parties se sont mises d’accord pour engager le pays sur la voie d’une transition de rupture d’une durée maximale de deux ans, conduite par un pouvoir exécutif bicéphale (Présidence et Primature).
Le pays sera dirigé par un collège présidentiel de cinq membres (quintet) afin de dégager, selon l’entente conclue entre les parties, un meilleur compromis entre les différents secteurs impliqués dans l’effort de changement auquel la population aspire.  Ce compromis doit permettre également de responsabiliser tous les secteurs en présence, précise le document dont RHINEWS a obtenu copie.
Le collège présidentiel sera ainsi composé : un représentant issu du mécanisme établi par l’accord de Montana, un représentant du PEN, un représentant du pouvoir en place répondant aux critères définis par le compromis, deux représentants de secteurs influents de la société civile validés par le consensus politique selon les critères définis par le conseil national de transition (CNT) disposant de droit de réserve.
‘‘Ce compromis politique vise, selon le document, à mettre fin à la crise qui secoue le pays, rétablir la paix sociale et la stabilité politique en Haïti, mettre en place un gouvernement de consensuel jouissant de légitimité sociale, composé de personnalités crédibles inspirant confiance à la population et qui a un programme réaliste assorti d’une feuille de route adressant les problèmes fondamentaux et urgents de l’Etat et de la société.’’
Le document prévoit une reforme ou un changement de la constitution de 1987 à l’issue de la conférence nationale afin de mettre en place ou de renforcer, sur une base consensuelle, les institutions républicaines, véritables piliers de la démocratie, la révision du système électoral entre autres.
En guise de feuille de route, le document préconise une reforme de l’administration publique, la réorganisation et le renforcement de la sécurité publique, la réorganisation du système judiciaire, l’organisation de la conférence nationale, la réforme du système d’identification nationale et du système électorale afin d’organiser de bonnes élections dans le pays.
Konsansis Politik_Akò 30 dawout 2021_PEN Modifye
 
 
Abonnez-vous gratuitement à l’infolettre de RHI

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊