Grève générale : net ralentissement des activités à Port-au-Prince et dans d’autres villes d’Haïti

Les activités scolaires, le transport en commun et le grand commerce sont à l’arrêt à Port-au-Prince à la deuxième journée de grève lancée à l’initiative du Collectif des syndicats haïtiens pour le respect de la Constitution de 1987
Mardi 2 février 2021 ((rezonodwes.com))– Contrairement à la première journée, la présence policière a été remarquée dans plusieurs points de la capitale. Le transport en commun, le grand commerce, les activités scolaires demeurent paralysés à Port-au-Prince comme dans les provinces. 
Le panorama de la circulation automobile reste inchangé au regard du constat de la veille. Dans des gares-routières, des regroupements de citoyens se font de plus en plus conséquents.
Des supermarchés, des entreprises commerciales, ont baissé leur rideau de fer. Des commerçants ambulants, des détaillants restent aux abonnés absents dans plusieurs marchés publics de Port-au-Prince.
Dans l’intervalle, des voies sont fermées à la circulation automobile. La route nationale numéro un, à hauteur de l’Arcahaie, a été bloquée par des barricades de pneus enflammés, des carcasses de véhiculeset des tas d’immondices.
À Carrefour, la Police nationale d’Haiti (PNH) a tenté en vain de débarrasser la chaussée des barricades entreposées sur la chaussée. Une fois libérée des dispositifs installés par des militants, des voies se sont vues occuper par des obstacles. 
L’entrée Sud de la capitale, dans certains endroits, a été un calvaire pour certains usagers. Des blocages ont été renouvelés dans plusieurs sections, sur la route nationale numéro deux. 
Dans le Bas-Artibonite, des militants de l’opposition ont dressé des barricades sur la voie publique. 
La population dans sa grande majorité a adhéré au mot d’ordre de la grève. Les activités socio-économiques en net ralentissement confirment le ras-le-bol populaire pour dénoncer l’insecurité et les actes de kidnapping. 
Les initiateurs du mouvement, regroupés au sein du Collectif des syndicats haïtiens pour le respect de la Constitution dressent un niveau de satisfaction par rapport aux attentes et évaluent une grève suivie à 90%.
Hervé Noël
vevenoel@gmail.com


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js



(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Journal citoyen d’actualités et d’analyses
 
Contact :
Claudy Brien Auguste
Rédacteur en chef
rezonodwes@gmail.com ou info@rezonodwes.com
 

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊