Flashback – Petro Caribe – Projet Amélioration Route Ennery – Cap-Haïtien: environ $6 millions pour un projet «géré de manière inefficiente» selon la Cour des Comptes

en 2020, la route donnant accès à la deuxième ville du pays, a partir d’ennery, est en terre battue constituée de nids de poules très profonds et dangereux aux abords des falaises, notamment sur le morne Puilboraeau.

Mercredi 10 juin 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback — Cliquer ICI pour le lien original du texte publié le 31 mai 2019.


La Cour des Comptes a examiné la gestion de ce projet. Il en ressort qu’il n’a pas été géré de manière efficiente. La Résolution adoptée le 21 décembre 2012, prévoit un décaissement de $ US 5,500,000 alors que l’administration Martelly-Lamothe a signé avec Ingenieria Estrella et les TPTC, un contrat pour $ US 9,818,245.42 .

Le 15 avril 2015, l’administration Martelly-Paul fait adopter une résolution autorisant la désaffectation de trente deux mille neuf cent trois et 2/100 dollars américains ($ US 32,903.02) sur la résolution du 11 décembre 2013

Vendredi 31 mai 2019 ((rezonodwes.com))–La Cour, dans ses rigueurs, a constaté que « le MTPTC a accepté de la firme un Bon à Présentation comme garantie pour l’avance de démarrage, tandis que l’article 130-3 de l’arrêté du 26 Octobre 2009 précisant les modalités de l’application de la loi fixant les règles générales de passation des marchés Publics en Haïti » .

Le 27 décembre 2012, soit 6 jours après l’adoption d’une Résolution en conseil des ministres, autorisant un prélèvement de cinq millions cinq cent mille dollars américains ($ US 5,500,000) pour financer la réalisation de travaux d’amélioration sur le tronçon Gonaïves – Ennery – Cap-Haïtien, un contrat entre la firme Ingenieria Estrella et le MTPTC a été signé pour un montant de $ US 9,818,245.42.

Ce projet, rappelle la Cour, s’inscrivait dans le cadre de l’état d’urgence déclaré sur tout le territoire national suite au passage de l’ouragan Sandy. La Cour a décelé que le montant de la résolution est inférieur à celui du contrat et n’a pas pu couvrir efficacement les besoins du projet.

Les usagers de la Nationale 1, tronçon Ennery-Cap Haïtien sachent désormais qu’en dépit du fait qu’un financement additionnel de cinq cent mille dollars américains ($ US 500,000) a été autorisé par la Résolution du 11 décembre 2013, le montant du contrat ne pourra pas être honoré.

De plus, poursuit la Cour « un avenant a été signé le 17 mars 2014 pour un montant de deux millions vingt neuf mille deux cent soixante deux et 12/100 dollars américains ($ US 2,029,262.12) en raison de travaux supplémentaires à effectuer« .

Par conséquent, une mauvaise évaluation des besoins du projet a été effectuée. Le délai d’exécution des travaux n’est pas respecté. La durée prévue dans le contrat était de 6 mois. Plus de 13 mois après la date de la facture d’avance de démarrage le 17 mars 2014, un avenant a été signé entre le MTPTC et la Firme Ingenieria Estrella. A cette date, les travaux du
contrat initial n’étaient pas achevés. Les retards dans l’exécution des travaux causent à tous les coups, préjudices au projet et à la communauté, condamne la Cour.

Il reste donc trois millions huit cent cinquante et un mille cent quarante huit et 44/100 dollars américains ($ US 3,851,148.44) à payer sur le contrat. Jacques Rousseau était l’ordonnateur des dépenses et a signé tous les bordereaux de décaissements et les a ensuite transférés à Laurent Lamothe au Ministre de la Planification et de la Coopération Externe.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊