Flashback – Electricité : « Haïti parmi les 4 derniers de l’Indice de performance énergétique mondiale! »

Du 27 juillet 2016, date de la publication de ce rapport à aujourd’hui, rien n’a ABSOLUMENT changé si ce n’est qu’empirer davantage. Cliquer ICI pour le texte original de 2016 et il revient à vous de vous questionner où en sommes-nous environ 4 ans plus tard ?

à quoi ont servi Sogener ; E-power ; haytrac à l’époque alors que martelly et privert ont injecté des millions dans ces 3 compagnies ?

Dimanche 14 juin 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–Kisa Nèg kouwan an reyalize ?


Port-au-Prince, mardi 26 juillet 2016 (rezonodwes).- La Suisse, la Norvège et la Suède forment le trio de tête dans l’indice 2016 de performance énergétique mondiale, établi par le WEF. A l’exception de la France (4e), les plus grandes économies ont bien du mal à prendre la tête du classement, la transition étant plus longue à mettre en œuvre en raison de la taille et de la complexité de leurs systèmes énergétiques. Se positionnant au 59e rang, le Maroc fait mieux que plusieurs pays de la région Mena.

Plusieurs pays ont fait des progrès par rapport au benchmark de 2009, parmi lesquels la Colombie (8e) et l’Uruguay (10e ) . L’Azerbaïdjan, le Chili et l’Indonésie ont aussi fait des progrès.

Malheureusement, Haiti, classé 123e juste avant Yemen, Liban et Bahrain, a reculé de 13 points par rapport a 2009, alors que notre voisin, placé en 64e position a fait un bond de 19 points par rapport au benchmark de 2009.

Deux pays de l Amérique latine et Caraibe, Colombie (8e) et Uruguay (10e) se retrouvent dans le top 10 avec respectivement un bond de 3 points et un bond de 16 points par rapport a 2009. Ils sont les seuls pays ne faisant pas partie de l’OCDE à se retrouver dans les dix premiers du classement

Au niveau mondial, trois tendances majeures marquent la transition énergétique: l’infrastructure et la résilience, la disruption numérique et un nouvel ordre international de la sécurité énergétique, selon le WEF.

«L’année dernière, les conditions qui règnent dans le monde ont continué à être difficiles pour le secteur de l’énergie», explique Roberto Bocca, directeur d’Energy Industries et membre du comité exécutif, Forum économique mondial.

«Les changements auxquels ont été soumis les prix et la production énergétique, le ralentissement de la croissance des économies émergentes et l’instabilité géopolitique ont en effet restructuré la demande en énergie et les scénarios de l’offre…».

energie haiti

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊