Flashback-21 sept. 2020. «La voie référendaire est interdite pour modifier la Constitution», rappelle l’ancien constituant Georges Michel

Claude Joseph était on ne peut plus clair, le régime PHTK a donné au pays « DEUX TRAGÉDIES ÉLECTORALES » qui sont la 49e législature et Jovenel Moise, pense-t-il vraiment que ces nouvelles menaces à peine voilées peuvent facilement nous faire oublier ces déclarations incendiaires enlevant toute crédibilité au régime PHTK ? Comment accepter qu’un homme dont un arrêt de débet pour corruption plane sur sa tête arrive à donner au pays une constitution ? lòbèy sa fòk pèp’la met yon fren ladan’l! C’en est de trop !


, Flashback-21 sept. 2020. «La voie référendaire est interdite pour modifier la Constitution», rappelle l’ancien constituant Georges Michel

Il ne faut pas laisser mathias pierre, claude joseph et jovenel moise insulter notre intelligence avec un referendum bidon propre a traîner le pays davantage dans la merde.

Selon l’historien, Jovenel Moise en optant pour un referendum à travers un Conseil électoral provisoire contesté, suit les traces de l’ancien dictateur François Duvalier qui s’était engagé dans la même voie pour propulser son fils Jean Claude Duvalier à la magistrature suprême de l’État. Son arrêté est « grossier« , affirme Dr. Michel.

(Flashback) – Lundi 21 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Le docteur Georges Michel n’y va pas de main morte pour dénoncer le caractère illégal et inconstitutionnel de l’arrêté nommant les 9 membres du nouveau Conseil électoral provisoire. La mission d’organiser un referendum et d’initier un processus électoral incombée au nouveau CEP s’apparente à une offense à l’intelligentsia haïtienne, considère l’historien également constituant.

Georges Michel, analysant la décision de l’Exécutif de pourvoir à un CEP, sans un accord politique,  estime que « le Palais national s’est fourvoyé en imposant des solutions à visée dictatoriale« .

‘’C’est une décision disqualifiée en partant car le CEP s’est octroyé d’une mission inconstitutionnelle. Il n’est plus question de referendum, ou de changement de Constitution dans pareil cas’’, s’insurge Georges Michel.

Position commune

Des anciens constituants se mobilisent en vue de prendre une position commune sur la question, a informé l’historien qualifiant ‘’grossier’’ l’arrêté du Palais national. Dans le cadre d’une interview accordée, lundi 21 septembre, Georges Michel considère que le Jovenel Moise – même avec l’appui de l’ambassade américaine – est en train de creuser sa tombe. Un départ prématuré imminent du 58ème président n’est pas à écarter, prédit l’historien.

Le médecin, révolté contre la violation de la Loi mère, prétend que Jovenel Moise fonce vers un mur et les conséquences risquent d’être dramatiques pour le pays.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊