Exercice fiscal 20-21 : la gourde a perdu 18.87% de sa valeur pour les six premiers mois

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Au cours des six premiers &nbsp;mois de l’année fiscale 2020-2021, la gourde a connu une dépréciation ‘’exagérée’’. Passant de 65.91 à&nbsp; 78.89 gourdes pour un dollar US, la monnaie nationale &nbsp;a perdu plus de 18% de sa valeur.</strong><br>La dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain persiste. De fait, pour ce samedi 27 mars 2021,&nbsp;le dollar se vend à plus de 79 sur le marché formel. Une situation qui préoccupe le gouverneur de la banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois.<br>En effet, dans le cadre d’une rencontre avec les journalistes économiques le jeudi 25 mars 2021, le numéro un de la BRH a &nbsp;apporté des précisions permettant d’expliquer la hausse du taux de changes sur le marché local.«&nbsp; En plus d’explications liées au comportement des agents économiques, rappelons les autres facteurs contribuant à cette évolution&nbsp;: au niveau élevé du financement monétaire, le déséquilibre entre l’offre et la demande de devises&nbsp;», a souligné M. Dubois tout en faisant savoir que le contexte sociopolitique difficile du pays vient renforcer la demande de dollar à des fins de préoccupation. Plus loin, selon lui, le financement monétaire a impacté le marché des changes.<br><strong>Exercice fiscal 2020-2021&nbsp;:</strong> <strong>Vers un déficit budgétaire record</strong><br>Pour les six premiers mois de l’année fiscale 2020-2021 le financement monétaire a déjà dépassé 35 milliards de gourdes. En effet, &nbsp;selon les données fournies &nbsp;par le numéro un de la banque centrale,&nbsp; pour ces derniers mois le déficit budgétaire a été financé à hauteur de 35. 75 milliards de gourdes par la BRH. «Les reprises des activités post covid-19 n’a permis d’améliorer la perception fiscale en comparaison aux dépenses souvent incompressibles et qui assurent le fonctionnement de l’Etat. Ainsi, malgré l’augmentation de 19.5 des recettes en glissement annuel à 45.2 milliards de gourdes, elles n’ont pas su compenser la faible de 0.8% des dépenses à date qui se portent à 80 milliards de gourdes&nbsp;», a indiqué Jean Baden Dubois.<br>Il importe de souligner que le pacte de gouvernance économique et financière signé entre le Ministère de l’économie et des finances (MEF) et la BRH avait prévu un financement monétaire qui ne dépasse pas de 39 milliards de gourdes pour cet exercice fiscal. En ce sens, en dépit de la hausse du déficit budgétaire pour les six premiers mois &nbsp;de l’exercice encours,&nbsp; &nbsp;le patron de la banque des banques a promis &nbsp;que le financement ne va dépasser le montant fixé dans le cadre de cet accord.<br>Par ailleurs, M. Dubois a révélé que du 1<sup>er</sup> octobre au 23 mars 2021, les interventions de la banque centrale ont totalisé 654.4 millions de dollars américains. «&nbsp; Mais 346 millions de dollars US ont été injectés directement sur le marché des changes et 308.4 millions ont été alloués au paiement d’importations de produits pétroliers&nbsp;», &nbsp;a précisé Jean Baden Dubois.<br>Des opérations, d’après M. Dubois, qui &nbsp;ont eu des impacts négatifs sur les réserves nettes de change, induisant une baisse de 257,9 millions de dollars américains. Toujours, selon le gouverneur de la BRH, les paiements de produits pétroliers effectués d’octobre à mars 2021 dépassent de plus de 50% montant&nbsp; total payé l’exercice dernier. «&nbsp; En même temps qu’elle intervient soit pour alimenter le marché ou honorer des paiements extérieurs, la BRH est contrainte&nbsp; de garder un niveau appréciable de ses réserves nettes de change&nbsp;», a mentionné le titulaire de la BRH, soulignant que les réserves nettes de la BRH sont à 500 millions de dollars US et les réserves brutes sont &nbsp;de 2.2 milliards de dollars américains.<br><strong>L’importance de la circulaire 114-2</strong><br>Au cours de son intervention, Jean Baden Dubois a fait le point concernant &nbsp;circulaire 114-2. Aux dires de M. Dubois, la mise en place de cette circulaire s’inscrit donc dans le cadre des dispositions prises par la BRH pour formaliser l’opération de change sur le territoire national. De plus, Jean Baden Dubois a fait savoir que cette décision vise à protéger les ménages haïtiens et de s’assurer d’une fluctuation du change reflétant les conditions du marché.<br><strong>Cluford Dubois</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/exercice-fiscal-20-21-la-gourde-a-perdu-18-87-de-sa-valeur-pour-les-six-premiers-mois/?utm_source=rss&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=exercice-fiscal-20-21-la-gourde-a-perdu-18-87-de-sa-valeur-pour-les-six-premiers-mois">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊