Enrayer l’insécurité en Haïti : le gouvernement haïtien fait du surplace

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Des </strong><strong>structures patronales du secteur privé et les chambres de commerce ont pris part , suite à l&rsquo;invitation du premier ministre a.i, Claude Joseph, à la rencontre du 17 avril dernier, .Ils n’ont pas ménagé &nbsp;leur insatisfaction quant à l’inefficacité des mesures annoncées par le PM a.i pour enrayer le phénomène de l&rsquo;insécurité dans le pays.</strong><br>En effet, Le secteur des affaires, a été reçu par le premier ministre a.i, Claude Joseph, et a été on ne peut plus claire dans sa position. Le locataire par interim de la primature a fait fausse route. Il n&rsquo;a pas livré la marchandise comme prévu. » La situation n’a fait qu’empirer et que si mesures prises il y a eu, les résultats n’y sont pas, bien au contraire l’insécurité multiforme impacte la population dans son ensemble et les cas de kidnappings touchent tous les secteurs indistinctement. Ces associations exigent que la Justice fasse son travail dans ce contexte d’insécurité extrême », stipule le communiqué.<br>Ayant œuvré pendant longtemps dans le silence, le secteur patronal tire la sonnette d’alarme . « Trop c’est trop, ceux qui ont pour mission de servir la population et ce, jusqu’au plus haut niveau de l’état, ont failli à leur mission essentielle qui est de servir et protéger. Notre économie part en lambeaux, les jeunes sont complètement désœuvrés et deviennent des recrues faciles pour les gangs armés qui s’installent et sévissent dans tous les quartiers au grand dam des habitants livrés à eux-mêmes alors qu’ils sont déjà confrontés à des difficultés financières. &nbsp;Entre temps que la situation politique s’enlise et exacerbe la crise », expriment les signataires qui appellent le chef de la primature à prendre acte de l&rsquo;inefficacité de ces actions.<br>Aussi, dans ce contexte de violence et d’instabilité généralisée, les chambres de&nbsp;commerce et les associations signataires demandent-elles au Premier Ministre a.i, chef du CSPN, &nbsp;Claude Joseph, de prendre acte non seulement de l’inefficacité de ces entreprises visant à&nbsp;palier &nbsp;ce problème qu’est &nbsp;l’insécurité, mais aussi&nbsp; des conséquences qui en découlent sur tous les secteurs de la Nation<s>« .</s> Elles lui rappellent, &nbsp;à cet effet, &nbsp;que la sécurité est un droit fondamental dû à tout citoyen, et la Nation attend de lui et du reste de son gouvernement des actions concrètes aux fins de rétablir l’ordre public.<br>Les signataires, au terme de ce du communiqué, exigent que les autorités se montrent responsables en vue d&rsquo;un dénouement heureux à la crise. « Par conséquent, nous demandons encore une fois aux autorités d’assumer leurs responsabilités et de prendre les dispositions qui s’imposent pour rétablir l’ordre et la sécurité sur le territoire national, en élargissant leurs consultations aux experts en la matière, en renforçant la police en voies et moyens », lit-on dans le communiqué.<br><strong>Olry Dubois</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/enrayer-linsecurite-en-haiti-le-premier-ministre-a-i-claude-joseph-fait-du-surplace/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=enrayer-linsecurite-en-haiti-le-premier-ministre-a-i-claude-joseph-fait-du-surplace">source</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊