Dr. Georges Michel avertit le 29 mars 2019 : « Changer la Constitution de 1987 nous mènera vers une nouvelle dictature »

Anténor Firmin (1850-1911), homme d’Etat savant, auteur du célèbre ouvrage d’anthropologie De l’égalité des races humaines et écrivain  en de nombreux champs comme la philosophie politique, l’histoire et la critique littéraire, dans L’Effort dans le mal (1911), prophétisa à ses compatriotes que continuer une politique de dissensions et de déliquescences sociales conduirait à une domination étrangère d’Haïti, une prédiction qui se réaliserait avec l’occupation américaine du pays de 1915 à  1934.   

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Il revient les 28 et 29 mars 2021 à la majorité des Haïtiens patriotes de faire échouer le plan de Jovenel Moise et exiger que lui et ses acolytes, des conzé répugnants, foutent le camp du Palais National, car son mandat échut depuis le 7 février 2021, en vertu de l’article 134-2 de la Constitution du 29 mars 1987 amendée. Ce régime démoniaque fait plus de tort au pays que tous les autres gouvernements réunis depuis l’après-7 février 1986.

Haïti, après Anténor Firmin, n’a jamais connu un ministre des Affaires Etrangères digne du nom. Nous n’avons depuis que des ministres des Affaires Etranges, tous des vendus et corrompus.

rezonodwes.com


Georges Michel est contre un changement de constitution et le remplacement du premier ministre par un vice-président

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Vendredi 29 mars 2019 ((rezonodwes.com))– Ayant participé à la naissance de la Constitution de 1987, l’historien Georges Michel s’est prononcé contre toute tentative de mettre celle-ci au rancart pour l’élaboration d’une autre loi-mère.

Toute tentative pour changer cette constitution nous entraînera dans une aventure avec comme issue le retour d’un pouvoir dictatorial, a lancé le constituant, en guise de mise en garde à ceux qui accusent son œuvre de tous les maux.

Michel vise principalement le député Jerry Tardieu, président de la commission parlementaire de réforme de la constitution qui, selon lui, veut instaurer un régime présidentiel avec l’instauration d’un vice-président, ce qui n’est pas adapté dans le cas d’Haiti.

Selon les explications de l’historien, la constitution, en prévoyant la fonction de premier ministre, empêche l’exercice d’un pouvoir personnel fort et le rétablissement de la dictature tout en protégeant le président, puisque le premier ministre peut à tout moment servir de fusible pour sauvegarder le poste du président.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Au lieu d’un changement de constitution, Georges Michel préconise un amendement non frauduleux de la présente constitution.

Et pour y arriver, il faut attendre la prochaine rentrée parlementaire car tout référendum pour modifier la Constitution est FORMELLEMENT INTERDIT et ce n’est pas un Jovenel Moise, « corrompu de son état« , ont scandé des manifestants le 14 février dernier, qui viendra nous faire la leçon.

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊