Covid-19 : le nombre de cas en passe d’augmenter pour la quatrième semaine consécutive

Après six semaines de baisse en janvier et février, les cas sont maintenant en augmentation dans la plupart des régions du monde. Parallèlement, les décès diminuent, mais à un rythme plus lent.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« Ce sont des tendances inquiétantes alors que nous continuons à voir l’impact des variantes, de l’ouverture des sociétés et de la diffusion inéquitable des vaccins », a déclaré le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de son briefing régulier depuis Genève.

Dans le monde, plus de 121,4 millions de cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés jusqu’à vendredi, dont quelque 2,68 millions de décès.

Continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca

L’OMS exhorte également les pays à continuer d’utiliser le vaccin Oxford-AstraZeneca.

Le Comité consultatif mondial de l’OMS sur la sécurité des vaccins s’est réuni cette semaine pour examiner les données relatives à ce vaccin, après que des cas de coagulation du sang ont été signalés chez certaines personnes qui l’avaient reçu.

Le comité a annoncé sa conclusion vendredi : les données disponibles ne suggèrent pas une augmentation globale des cas de coagulation, tels que la thrombose veineuse profonde ou l’embolie pulmonaire, après l’administration du vaccin.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Avec des conseils qui font largement écho au rapport crucial de l’Agence européenne des médicaments (EMA) de jeudi, suite à la décision de nombreux pays européens de suspendre l’utilisation des vaccins d’AstraZeneca, le comité de sécurité des vaccins de l’OMS a déclaré que les vaccins avaient « un énorme potentiel pour prévenir les infections et réduire les décès.

« Les taux déclarés d’événements thromboemboliques après les vaccins contre la Covid-19 sont conformes au nombre attendu de diagnostics de ces affections », a souligné le comité dans son communiqué.

« Les deux conditions se produisent naturellement et ne sont pas rares. Elles se produisent également à la suite du vaccin Covid-19. Les taux observés ont été moins nombreux que prévu pour de tels événements », ajoute le document.

M. Tedros a déclaré que le vaccin d’AstraZeneca est particulièrement important car il représente plus de 90 % des stocks distribués dans le cadre de COVAX, l’initiative mondiale pour l’équité en matière de vaccins.

Les maires lancent un appel en faveur de l’équité en matière de vaccins

Au cours de la séance d’information de l’OMS, les maires de trois grandes villes ont lancé un appel en faveur d’une plus grande équité dans la production et la distribution des vaccins contre la Covid-19 afin de protéger les gens partout et de mettre fin à la pandémie.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« Si vous pouviez donner la priorité au partage des doses excédentaires achetées par les pays riches, cela nous aiderait à obtenir davantage de vaccins », a déclaré Mohammed Adjei Sowah, maire d’Accra, la capitale du Ghana.

« La deuxième recommandation est également d’accélérer les transferts de technologie des vaccins pour que les autres pays producteurs les adoptent également, afin que nous puissions avoir plus de vaccins et que nous puissions atteindre l’immunité de groupe le plus rapidement possible ».

Tout en reconnaissant le « miracle » que constitue la mise au point des nouveaux vaccins en l’espace d’un an, Claudia Lopez, maire de Bogota, en Colombie, a fait remarquer que « néanmoins, nous constatons qu’à l’heure actuelle, il manque une capacité de production mondiale pour que l’accès soit plus large ».

S’exprimant en espagnol, elle a souligné que les pays et les villes doivent « disposer des connaissances », à court et à long terme, « afin de pouvoir produire différents types de vaccins, et pas seulement des vaccins contre la Covid-19 ».

Bien que le bilan de la pandémie à Freetown, en Sierra Leone, qui a enregistré un peu plus de 2 200 cas et 80 décès, soit peut-être moins lourd que pour d’autres villes, la maire Yvonne Aki-Sawyerr a déclaré que l’impact économique a été important.

« Ce que nous ne voulons pas voir, c’est une plus grande inégalité motivée par l’inégalité d’un déploiement de vaccins », a-t-elle prévenu. « Et c’est vraiment une possibilité ».

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊