Confusion et diversion dans la tragédie de Village de Dieu : Justice et Solidarité exige une enquête en profondeur pour fixer les responsabilités

Port-au-Prince, mercredi 16 mars 2021 ((rezonodwes.com))– L’organisation de défense des Droits Humains de la société civile Justice et Solidarité JS, condamne les velléités visant à banaliser le drame qui s’est produit à village de Dieu en date du 12 mars 2021 dans lequel cinq (5) de nos frères policiers nationaux des unités spécialisées SWAT et BOID tués et leurs corps humiliés tournant en boucle sur les réseaux sociaux avec le seul fait de mettre en isolement l’inspecteur général Carl Henry Boucher comme fusible.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Il faut comprendre que le Chef du CSPN Joseph Jouthe entretient des rapports privilégiés de communication constante avec les gangs selon ce qu’il a fait savoir sur des médias dont RSF.

Une fois de plus Justice et Solidarité J-S, dénonce l’irresponsabilité des soit disant autorités de l’État illégitimes qui n’approvisionnent pas l’institution policière en matériels capables de protéger la vie de nos policiers qui risquent toujours leur vie en protégeant la population haïtienne.

Justice et Solidarité J-S, rappelle que les bandits armés, ne laissent pas leur territoire pour aller faire l’acquisition d’armes et de munitions. Cependant, ils sont toujours approvisionnés. Cela sous entend que dans le pays il y a des individus mal intentionnés qui travaillent pour l’augmentation de ces actes qui plongent de jour en jour le pays dans le chaos.

Face à ces formes d’irresponsabilités et d’incompétences de ces dites autorités,  Justice et Solidarité demande au peuple souverain, détenteur du pouvoir démocratique au sens se l’esprit des lois de Montesquieu  de prendre ses responsabilités  à ceux là qui ont causé et provoqué la tragédie du 12 mars 2021.

Par voie de conséquence, Justice et Solidarité J-S exige la démission  du premier ministre de facto Joseph Jouthe, du ministre de la Justice et de la Sécurité Publique RockFeller Vincent et du Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti Léon Charles, Ces fonctionnaires ont été incapables de répondre à leurs responsabilités républicaine et de faciliter l’enquête qui sera diligentée pour faire luire toute la vérité relative à ce drame.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Me. Exantus Ebens, Av. Directeur Exécutif.

Me. Wesly VILSAINT, Conseiller

Me. Jean Phanor CAZE, secrétaire et responsable de programme.

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊