Claude Joseph:« La tenue du référendum constitutionnel et l’organisation des élections générales dans le pays ne sont pas négociables »

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br>Le premier ministre haïtien par intérim, Dr Claude Joseph met le cap sur l’organisation du référendum constitutionnel fixé le 25 juin 2021 et des élections générales dans le pays à la fin de cette année. Il s’agit, selon le docteur Claude Joseph, de deux éléments fondamentaux de l’agenda du président de la République qui ne sont pas négociables sous aucun prétexte.&nbsp; Ces deux grands chantiers constituent les priorités numéro un de la feuille de route qui lui a été confiée par le Président Jovenel Moïse. Il s’agit, selon lui, d’un impératif pour maintenir une pédagogie de l’alternance démocratique et garantir la stabilité du pays.<br>Dès sa nomination comme premier ministre par intérim, Dr Claude Joseph s’est mis au travail pour la mise en œuvre de la feuille de route qui lui est confié par le Chef de l’État. Le vendredi 7 mai 2021, le premier ministre haïtien s’est rendu aux locaux de trois institutions clés du pays, impliquées dans le processus du référendum constitutionnel et de l’organisation des élections afin de discuter en face à face avec les responsables concernés. Cette situation interlocutive immédiate lui a permis de se faire une idée claire et précise sur l’état d’avancement du processus référendaire et électoral.<br>D’abord, le premier ministre haïtien a rendu visite aux membres du comité consultatif indépendant (CCI) dans l’objectif de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux devant aboutir à l’avant-projet de la nouvelle constitution. Il en a profité pour garantir aux membres du CCI tout le support du Gouvernement dans l’accomplissement de sa mission.<br>Ensuite, le Dr Claude Joseph s’est aussi entretenu avec les membres du Conseil électoral provisoire (CEP) en son local à Pétion-ville dans le but de s’assurer que les préparatifs des élections vont bon train. Les propos des membres du CEP sont plutôt rassurants. Le train électoral est en marche et les préparatifs avancent bien. Selon les responsables du CEP, les appels d’offres sont déjà lancés pour l’acquisition des matériels sensibles. Ils sont attendus dans le pays d’ici la fin de ce mois de mai. Aussi, un décaissement de 29 millions de dollars américains a déjà eu lieu sur les 40 millions prévus par l’État haïtien pour financer le référendum et les élections.<br>Et finalement, le premier ministre haïtien a terminé son pèlerinage au local de l’office national de l’identification (ONI). Il voulait aussi s’assurer que le processus d’enregistrement des électeurs avance bien. Déjà, plus de quatre millions d’électeurs se sont déjà enregistrés dans sa base de données et ces dernières sont déjà transférées au Conseil électoral provisoire, selon les précisions du directeur de l’ONI.<br>Pour mener à bien le processus, deux autres facteurs sont aussi placés au menu des priorités du premier ministre. Il s’agit, d’une part, de la question du dialogue national qui constitue un processus permanent, selon le Président de la République. Jeune, fougueux, dynamique, compétent, Dr Claude est sans doute l’homme de la situation, un homme d’action et de compromis. Déjà, il est sur tous les fronts dans le but de trouver un consensus avec tous les acteurs de la crise politique actuelle du pays.<br>D’autre part, la question de la sécurité nationale représente une priorité pour le premier ministre haïtien. En effet, le premier ministre n’a pas attendu 24 heures après sa nomination pour s’attaquer à ce problème. On dirait une véritable fusée à l’intérieur d’un pantalon. Ses premières rencontres du CSPN lui ont permis déjà de faire une évaluation des forces et des faiblesses de la Police nationale d’Haïti (PNH). Le phénomène de l’insécurité est complexe et multidimensionnel et le Dr Claude Joseph en est bien conscient. Son message est clair&nbsp;: « la peur doit changer de camps ».<br>La question de l’insécurité, notamment le phénomène du Kidnapping était au cœur de son premier CSPN&nbsp;comme il l’a mentionné dans un tweet daté du 15 avril 2021. Il croit que la population ne peut plus attendre, la réponse doit être efficace et immédiate. Ce qui implique une mobilisation de toutes les ressources du pays, comme l’a souligné le Chef de l’État SEM Jovenel Moise dans un Tweet daté du 14 avril 2021 à la suite de l’installation du premier ministre a. i dans ses fonctions lors d’un conseil des ministres tenu au palais national.<br>Dr Claude Joseph a déjà dialogué avec plusieurs secteurs clés dans la vie nationale. Sur instruction du Président de la République, il s’est déjà réuni avec les différentes structures du secteur privé des affaires, notamment&nbsp;: CCIO, CCIH, ADIH, ATH, CFHCI, AMCHAM. « Recueillir les points de vue du secteur privé des affaires, partager avec lui les dernières mesures adoptées pour enrayer l’insécurité et le kidnapping, garantir la transparence des actions du gouvernement par intérim », voilà autant de points qui étaient au menu du CSPN élargi qu’il a présidé en date du 15 avril dernier. Accompagné des hauts gradés du CNPH, le premier ministre voulait exposer aux membres du secteur privé son plan d’action pour enrayer le phénomène de l’insécurité. C’était aussi l’occasion pour le patronat d’exprimer ses inquiétudes et ses attentes.<br>L’organisation du référendum constitutionnel et des élections générales dans le pays est pour bientôt. Le docteur Claude Joseph n’a pas droit à l’erreur. Ses compétences, son esprit d’ouverture et son sens de compromis devraient le conduire à un large consensus avec tous les secteurs de la vie nationale pour sortir le pays de la crise actuelle. Espérons, pour une fois, que les acteurs de l’opposition entendront la raison et faire passer l’intérêt du pays avant toute autre chose&nbsp;!<br><strong>Maxime Laventure</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/claude-joseph-la-tenue-du-referendum-constitutionnel-et-lorganisation-des-elections-generales-dans-le-pays-ne-sont-pas-negociables/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=claude-joseph-la-tenue-du-referendum-constitutionnel-et-lorganisation-des-elections-generales-dans-le-pays-ne-sont-pas-negociables">source</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊