Chaos en Haiti – Les hôpitaux sont débordés après le séisme qui a fait plus de 9 000 blessés et estropiés

Le séisme du 14 août est la dernière calamité en date à avoir frappé Haïti, qui vit toujours avec les séquelles du séisme de 2010 qui a fait environ 250 000 morts. On a encore en souvenir le détournement de plus de $9 milliards de dons pour « reconstruction » et 4.3 milliards de fonds de Petro Caribe pour des projets soutenables et d’infrastructures. Ces démons sont-ils toujours parmi nous ?
Mardi 17 août 2021 ((rezonodwes.com))–La course pour retrouver les survivants ensevelis sous les décombres du tremblement de terre dévastateur qui a frappé Haïti ce week-end s’intensifie de jour en jour. Vladimir Duthiers, de CBS News, se trouve dans la à Port-au-Prince où les hôpitaux locaux ont du mal à faire face à l’afflux massif de résidents blessés.
Avec des os cassés et des blessures ouvertes, les blessés se sont entassés dans les hôpitaux endommagés ou se sont dirigés vers l’aéroport, espérant des vols de secours. Une poignée de médecins ont travaillé toute la nuit dans des salles de triage improvisées. Un sénateur à la retraite a utilisé son avion à hélice de sept places pour transporter les patients les plus urgents vers les services d’urgence de la capitale.
Un jour après le tremblement de terre de magnitude 7,2 qui a fait au moins 2 000 morts et des milliers de blessés dans l’ouest d’Haïti, l’aéroport principal de la ville des Cayes a été submergé dimanche par les personnes qui tentaient d’évacuer leurs proches vers Port-au-Prince, la capitale, située à environ 80 kilomètres à l’est.
Il n’y avait pas beaucoup de choix. Avec seulement quelques douzaines de médecins disponibles dans une région qui abrite un million de personnes, les conséquences du tremblement de terre sont de plus en plus graves.
« Je suis le seul chirurgien là-bas », a déclaré le Dr Edward Destine, un chirurgien orthopédique, en faisant signe vers une salle d’opération temporaire en tôle ondulée installée près de l’aéroport des Cayes. « J’aimerais opérer dix personnes aujourd’hui, mais je n’ai tout simplement pas le matériel nécessaire », a-t-il ajouté, énumérant un besoin urgent de perfusions intraveineuses et d’antibiotiques de base.
Le tremblement de terre est la dernière calamité en date à avoir frappé Haïti, qui vit toujours avec les séquelles du séisme de 2010 qui a fait environ 250 000 morts. Le séisme de samedi est survenu environ cinq semaines après l’assassinat du président haïtien, Jovenel Moïse, qui a laissé un vide dans un pays déjà aux prises avec une pauvreté extrême et une violence généralisée des gangs.
Les autorités haïtiennes se sont démenées pour coordonner leur réponse au tremblement de terre, rappelant la confusion qui a suivi celui de 2010, lorsque les retards dans la distribution de l’aide à des centaines de milliers de personnes ont aggravé le bilan des victimes.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js



(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Journal citoyen d’actualités et d’analyses
 
Contact :
Claudy Brien Auguste
Rédacteur en chef
Fritz Louima
Administrateur
Elco Saintamand
Conseiller juridique
Relations Publiques
Daniel Chavannes
Jean Kerby Gédéon
Rédaction:
Nicole Theodore
Natacha Durose
Hervé Noèl
Pascal Fleuristil
rezonodwes@gmail.com ou info@rezonodwes.com
 

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊