Changement de constitution : Jovenel Moïse ferme sur sa décision

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Alors que la rue est en ébullition contre la velléitéde changer la constitution de 1987 par voie référendaire non prescrite par la loi mère de la nation, le président de la République, Jovenel Moïse, reste ferme sur sa décision. Il dit penser que le peuple doit s&rsquo;armer de courage pour adopter la nouvelle constitution qui concrétisera un nouveau régime politique et une meilleure articulation entre les trois pouvoirs.</strong><br>Le locataire du palais national a déjà, au mépris des pressions de la rue, tourné la page en ce qui concerne la constitution sur laquelle il a prêté serment. Si la loi en vigueur ne prévoit pas son remplacement par voie référendaire, M. Moïse rassure que cette constitution lui importe peu et que toute son énergie est plutôt centrée sur une autre constitution.<br>L&rsquo;ex patron d&rsquo;agritrans ne se fait pas prier. Il présente la nouvelle constitution comme un passage obligé.D&rsquo;après le garant de la bonne marche des institutions, la nation doit avoir le courage d&rsquo;adopter une autre constitution permettant de conduire le pays vers un autre régime politique plus équilibré qui favoriserait moins d&rsquo;instabilité dans&nbsp;le pays. Stipulant que le pays est ingouvernable avec cette constitution, le président concède, toutefois, à la constitution en vigueur ses multiples acquis démocratiques.<br>Le chef de la diplomatie haïtienne avoue penser que la constitution haïtienne a fait son temps et invite la population à se ressaisir en faisant front commun pour accepter la réforme constitutionnelle pouvant permettre un bon équilibre entre les trois pouvoirs. Le président, par ailleurs, déplore la volonté politique qui fait des dates historiques des journées de cauchemars pour la population.<br>Entretemps, les manifestants n&rsquo;en démordent pas. Ils demandent purement l&rsquo;abandon de ce projet tout en réclamant le départ de Jovenel Moïse. Celui qui est au pouvoir ne semble pas s&rsquo;inquiéter puisqu&rsquo;il a l&rsquo;appui inconditionnel de la communauté internationale. Contre la volonté populaire, l&rsquo;exécutif annonce que le processus va bon train et que les matériels non sensibles seront disponibles dès la fin du mois de mai. Il a aussi, durant la semaine dernière, profité de mobiliser les bureaux départementaux électoraux pour le référendum.<br><strong>La rédaction</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/changement-de-constitution-jovenel-moise-ferme-sur-sa-decision/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=changement-de-constitution-jovenel-moise-ferme-sur-sa-decision">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊