Brésil – Vagues de démission : après le ministre de la Santé, le général Silva de la Défense et son homologue des Affaires Etrangères tournent le dos à Bolsonaro

Ces remplacements et démissions interviennent au cours de la pire phase de la pandémie de Covid-19 dans le géant sud-américain, avec des records alarmants de décès (plus de 312 mille) et d’infections (environ 13 millions) par l’agent pathogène.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« J’ai préservé les forces armées en tant qu’institutions de l’État« , a assuré le général Silva.

Mardi 25 mars 2021 ((rezonodwes.com))–Le ministre brésilien de la défense, le général Fernando Azevedo e Silva, – ancien commandant de la Minustha – a annoncé mardi se retirer du gouvernement fédéral du Brésil, quelques heures après que le ministre des affaires étrangères, Ernesto Araújo, ait présenté sa lettre de démission au président Jair Bolsonaro.

« Je remercie le président de la République, à qui j’ai voué ma loyauté tout au long de ces deux années, pour l’occasion qui m’a été donnée de servir le pays en tant que ministre de la défense« , peut-on lire dans une note publiée par le bureau du haut fonctionnaire.

Sans détailler les raisons de son départ, Azevedo e Silva assure que durant son mandat de ministre, depuis janvier 2019, date de l’entrée en fonction de Bolsonaro, il a préservé « les forces armées en tant qu’institutions de l’État ».

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Il déclare qu’il se retire du poste avec la certitude de la mission accomplie et fait l’éloge des forces armées qui « ne mesureront jamais leurs efforts pour répondre aux besoins et aux urgences de la population brésilienne« .

Au cours de ce seul mois de mars, trois changements ministériels ont secoué le cabinet de Bolsonaro.

Le 23 mars, le cardiologue Marcelo Queiroga a prêté serment à la tête de la Santé lors d’une cérémonie privée, en dehors de l’agenda officiel du président et sans presse.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

 (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Un décret officiel a entériné la nomination du médecin et la disculpation de son prédécesseur, le général Eduardo Pazuello.

source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊