Affaire Petit-Bois : la Cour d’appelle de Port-au-Prince tranche en faveur des écroués

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Après avoir été tenues en détention pendant plusieurs jours, les 17 autres personnes arrêtées dans la nuit du 6 au 7 février 2021, peuvent espérer recouvrir leur liberté. Ces individus accusés de tentative de coup d&rsquo;État contre Jovenel Moïse et complot contre la sureté de l&rsquo;État viennent de recevoir une ordonnance de la Cour d&rsquo;appel de Port-au-Prince en leur faveur.</strong><br>Les juges Yves Altidor, Gabriel Domingue et <a href="https://www.google.com/search?q=Erntz+Constant&amp;tbm=isch&amp;nfpr=1&amp;hl=fr&amp;sa=X&amp;ved=2ahUKEwj8_IrmmMrvAhUFLVMKHcskBAIQvgV6BAgBEC0"><strong><em>Jacques E. </em></strong>Constant</a> » ont rendu, le mercredi 24 mars 2021, une ordonnance à travers laquelle, ils ordonnent la mise en liberté &nbsp;des 17 personnes gardées jusque-là en détention. À travers leur ordonnance les juges siégeant ont infirmé partiellement la décision de la doyenne Norcéus.<br>En effet,&nbsp; le conseil &nbsp;a conclu que ces gens ont été arrêtés en dehors de la loi et gardés en prison illégalement. N&rsquo;écartant pas la possibilité pour cette décision soit attaquée en cassation, les juges ordonnent la libération de tous les écroués indistinctement épinglés dans cette affaire. Les avocats des personnes incarcérées saluent cette décision qu&rsquo;ils considèrent comme une victoire pour la démocratie.<br>Il importe de souligner que les sœurs Gauthier et les 15 autres personnes ont passé plus d&rsquo;un mois derrière les barreaux. Et,&nbsp;le juge Yvickel Dabrézil a été déjà obtenu sa libération tout en gardant le silence sur ce qui s&rsquo;est réellement passé.<br>En attendant la suite, il est à rappeler que ces individus ont été arrêtés avec motif de complot contre la sureté de l&rsquo;État et tentative de coup d&rsquo;État. Quelques temps après leurs arrestations des bandes sonores sont circulées en boucle sur les réseaux attestant que l&rsquo;inspecteur Gauthier avait tout planifié &nbsp;avec son subalterne responsable de l&rsquo;une des unités du palais national qui l&rsquo;a trahi.<br><strong>Claire S. Désiré</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/affaire-petit-bois-la-cour-dappelle-de-port-au-prince-tranche-en-faveur-des-ecroues/?utm_source=rss&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=affaire-petit-bois-la-cour-dappelle-de-port-au-prince-tranche-en-faveur-des-ecroues">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊