Accord entre le premier ministre Ariel Henry et une frange de l’opposition politique sur fond de désaccord

                             <a href="https://lequotidiennews.org/" rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L'actualité en continue<br><strong>Durant le quinquennat de l&rsquo;ex président Jovenel Moïse, les membres du secteur démocratique et populaire se faisaient remarquer surtout à travers leurs positions : les unes plus tranchantes que les autres vis à vis à vis de l&rsquo;ex locataire du palais national ainsi que le régime auquel il appartenait.</strong><br>Deux mois après l&rsquo;assassinat odieux de leurs adversaires politiques, Des responsables de regroupements et de partis politiques ont paraphé l’accord d’Ariel Henry baptisé « Accord politique pour une Gouvernance apaisée et efficace ».&nbsp; André Michel, Saurel Yacinthe, Edmonde Supplice Beauzile, Ricard Pierre entre autres personnalités connues y ont apposé leur signature. Le premier Ministre Ariel Henry se veut fermer. Il était venu pour une mission, personne ne peut l’empêcher de l’accomplir arguant qu’il ne se laissera emporter par les diversions.<br>« Cet accord prend en compte les recommandations et revendications des acteurs politiques et forces rentrées à travers les échanges que nous avons eu.Elle sera le guide des actions des ministres et de l&rsquo;ensemble des acteurs dans les mois qui suivent « , a indiqué le Chef de l&rsquo;exécutif. « L&rsquo;accord restera disponible pour la signature d&rsquo;autres organisations”, a lancé le premier ministre qui sollicite la collaboration de tous pour redresser la barque de la nation.<br>Intervenant au cours de cette cérémonie, le porte-parole du secteur démocratique et populaire, Me&nbsp; Michel André n&rsquo;a pas n&rsquo;a pas caché son contentement: «&nbsp;Il s’agit d’une journée historique. Si cet accord ne contenait pas les revendications de la population, le secteur démocratique et populaire ne signerait pas&nbsp;», a laissé entendre l&rsquo;homme de loi qui, avant cela s&rsquo;était toujours montré très acide par rapport au PHTK.<br>Saurel Yacinthe, Rosemond Pradel, Edmonde Supplice Beauzile, Jean Tholbert Alexis et divers autres représentants de partis ont paraphé l’accord. Le militant David Cossy lui aussi qui était présent pour signer le document lancé une&nbsp; mise en garde le premier ministre.&nbsp;«&nbsp;Les organisations de base doivent avoir leur poste de responsabilité dans le nouveau gouvernement », exige-t-il.<br>Au moment où se tenait la cérémonie de la signature de l’accord, des militants étaient dans l’entrée de la résidence du premier ministre pour fustiger cet accord.<br>Notons que les partis :’’Ayiti en action’’ (AAA),FND , le mouvement de la troisième voie ,MTV n’ont pas signé l’accord parce qu’ils voulaient que la commission de Magalie, Maché kontré et le tiers du sénat participent à la signature du document. Ils souhaiteraient un accord inclusif. Le PM en a décidé autrement, ils n’ont pas signé.<br><strong>Mario Sylvain</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/un-accord-du-premier-ministre-ariel-henry-avec-une-frange-de-lopposition-politique-sur-fond-de-desaccord/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=un-accord-du-premier-ministre-ariel-henry-avec-une-frange-de-lopposition-politique-sur-fond-de-desaccord">source</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊