Platform News HT

Accord 11 du septembre 2021 : des signataires dénoncent la violation du document

L’ancien député Abel Descollines, membre du collectif des anciens députés de l’opposition et alliés (CADOA), l’une des structures signataires de l’accord du 11 septembre 2021, initié par le Premier ministre Ariel Henry, confirme le 13 janvier 2022 par voie de presse que l’actuel chef du gouvernement a rencontré, durant le début de la deuxième semaine du mois de janvier de l’année en cours, les signataires du document mentionné ci-dessus. L’objectif principal de la rencontre, rapporte l’ex-parlementaire, a été question d’évaluer le degré d’application de l’accord du 11 septembre 2021. Ariel Henry n’a pas respecté les dispositions de l’entente, conclut-il.
« Nous avons constaté certaines violations du contenu de l’accord par le PM Henry. Celui-ci a adopté des décisions de manière unilatérale », se plaint Abel Descolines.
L’ancien représentant de la commune de Mirebalais au parlement estime que certains points de l’accord ne sont pas appliqués, ceux qui sont respectés sont carrément appliqués unilatéralement. Rien, continue-t-il, n’est jamais fait pour rétablir un climat de sécurité dans le pays.
« Au sujet de L’échéance du 7 février 2022, l’article 2 de l’accord donne la possibilité de former un exécutif bicéphale mais cette disposition n’est pas appliquée. Il faut qu’il y ait un équilibre de pouvoir pour éviter certaines dérives », argue le député Descollines.
Il faut souligner que le secteur démocratique et populaire, signataire dudit accord, dénonce à maintes reprises le non-respect de l’accord par Dr Henry.
C. E/Image7
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec





pic.twitter.com/eWQHBbfBvf

source

Leave a Comment

Your email address will not be published.

%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊