Abigaëlle Lyssa Octobre réclame l’authenticité dans la mode

                             <a href="https://lequotidiennews.org/"                                    rel="home">Le Quotidien News</a>                             <br>L&#039;actualité en continue<br><strong>Abigaëlle Lyssa Octobre, est une jeune modèle haïtienne, très talentueuse et pleine de créativité. Âgée de vingt ans, la jeune star lance déjà sa propre marque de produits cosmétiques, AOL Esthetic, et espère ainsi prendre soin de la beauté féminine.</strong><br>Abigaëlle Lyssa Octobre est une jeune femme qui caresse depuis sa douce enfance le rêve de devenir modèle. Elle a toujours été, en effet, enthousiasmée par les flashs des appareils de photo. « La mode, c&rsquo;est ma façon de m&rsquo;exprimer, de dégager toutes mes émotions. C&rsquo;est tout ce que je vis derrière une caméra », déclare la jeune mannequin. Née le 17 avril de l&rsquo;an 2000, Lyssa se met en route pour devenir une grande fashionista.<br>Cependant, la jeune fille, encore adolescente, voit son rêve de briller sous les feux des projecteurs affecté par une &nbsp;appendicite. Elle subit donc une intervention chirurgicale, à treize ans, qui laisse sur sa peau une imposante cicatrice au niveau abdominal. «&nbsp;Avant, j&rsquo;avais vraiment peur de m&rsquo;aventurer dans la mode car je redoutais que les internautes se moquent de moi à cause de ma cicatrice au ventre&nbsp;», confie la modèle qui va s&rsquo;en servir plus tard pour ébahir un public enthousiaste. C&rsquo;est en 2019 qu’Abigaëlle mettra à nu sa cicatrice devant la caméra de Jean Joseph Napoléon, lors d&rsquo;un shooting. Un acte d&rsquo;une hardiesse excessive qui en dit long sur son courage, sa détermination à aller jusqu&rsquo;au bout de sa passion. « Et ce shooting a eu beaucoup plus d&rsquo;impact que ma première séance de photos », avoue Lyssa,&nbsp; <s>d&rsquo;</s>avec un sourire empreint d&rsquo;une grande fierté, qui, dès lors, ne se cache plus. « J&rsquo;ai appris à m&rsquo;accepter et à aimer mon corps tel qu’il est », confesse la modèle qui inspire par son courage de nombreux(ses) autres modèles.<br>En 2018, Abigaëlle Lyssa Octobre décide de faire carrière dans la mode. Elle se trouve une place &nbsp;dans une agence de mannequinat, un an plus tard, pour mieux &nbsp;vivre sa passion. Mais elle n&rsquo;y restera pas &nbsp;longtemps. La raison, Lyssa ? « Cela n&rsquo;en valait pas la peine », dit-elle. Depuis, elle poursuit seule sa voie dans la mode haïtienne, se posant ça et là, attirant des milliers de regards épris de sa personnalité. «&nbsp;J&rsquo;ai été surprise de voir à quel point ils apprécient mon talent. Ce qui a amplifié mes désirs de poursuivre mon rêve&nbsp;», témoigne la jeune fille de vingt ans qui espère étudier l&rsquo;histoire de l&rsquo;art ou intégrer l&rsquo;École nationale des arts. «&nbsp;J&rsquo;ai posé pour de nombreux photographes qui ont, eux aussi, adoré mon talent et ma créativité », poursuit-elle. «&nbsp;Personnellement, j&rsquo;adore ce que je suis et ce que je fais&nbsp;», &nbsp;résume la belle étoile.<br>Lyssa, ce n&rsquo;est pas seulement la femme mannequin, la jeunette sexy au charme séducteur. C&rsquo;est aussi l&rsquo;entrepreneure, la CEO de AOL Esthetic. « Je suis la confectionneuse d&rsquo;une marque de produits cosmétiques, issue des premières lettres de mon nom, AOL Esthetic », déclare Lyssa qui veut coûte que coûte laisser sa trace dans la mode haïtienne. «&nbsp;Mon plus grand rêve est de changer la façon dont les Haïtiens perçoivent la mode, et de devenir une fashionista nationale et internationale&nbsp;», souhaite la CEO de AOL Esthetic qui ne cache pas ses ambitions.<br>Toutefois, Abigaëlle Lyssa essuie de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Des critiques qui n’ébranlent pas sa grande détermination. «&nbsp;Ces choses-là ne m&rsquo;atteignent pas. Je me dis que ce sont des choses qui arrivent&nbsp;», confesse Lyssa, plus confiante que jamais. Par ailleurs, elle reproche aux acteurs de la mode haïtienne, à savoir &nbsp;aux modèles, agences de mannequinat et photographes, entre autres, leur manque d&rsquo;authenticité, de créativité. «&nbsp;J&rsquo;aimerais qu&rsquo;ils s&rsquo;extériorisent un peu plus comme on le fait à l&rsquo;échelle internationale, et qu&rsquo;ils le fassent avec leurs propres idées&nbsp;», souhaite la modèle créative et indépendante qui invite les jeunes à toujours croire en leurs potentialités et&nbsp; &nbsp;&nbsp;à placer leur confiance en Dieu pour atteindre le sommet.<br><strong>Statler LUCZAMA</strong><br><strong>Luczstadler96@gmail.com</strong><br><br><a href="https://lequotidiennews.org/abigaelle-lyssa-octobre-reclame-lauthenticite-dans-la-mode/?utm_source=rss&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=abigaelle-lyssa-octobre-reclame-lauthenticite-dans-la-mode">source</a>

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d bloggers like this:

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊