,

(Montréal) Alors que le port du couvre-visage deviendra bientôt obligatoire dans les transports en commun, des éducatrices en services de garde demandent de n’être plus obligées de le porter constamment au travail.

Publié le 2 juillet 2020 à 14h50
Partager
  • ✓ Lien copié

Lia Lévesque
La Presse canadienne

À l’heure actuelle, les éducatrices dans les Centres de la petite enfance et les responsables de service de garde en milieu familial sont tenues de porter l’équipement de protection contre le coronavirus pratiquement en tout temps — une visière ou des lunettes et un masque.

En entrevue jeudi, Valérie Grenon, présidente de la Fédération des intervenants en petite enfance, affiliée à la CSQ, a dit estimer que ces moyens de protection devraient être recommandés, mais pas obligatoires.

Elle allègue que cela nuit à la communication avec les enfants, cause parfois des nausées et des étourdissements à certaines éducatrices, en plus de nuire à leur vision, puisque la visière va parfois s’embuer.

Elle rappelle que les autorités déconfinent les bars, les parcs aquatiques, les restaurants. Il lui apparaît donc paradoxal que les services de garde, qui reçoivent toujours les mêmes enfants, soient tenus de faire constamment porter l’équipement de protection à leurs éducatrices.

La FIPEQ demande donc des assouplissements aux règles, tant au ministère de la Famille qu’à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

The post Des éducatrices en services de garde ne veulent plus de masque obligatoire appeared first on Haiti24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊