,

,

A l’appel de l’intersyndicale, environ deux cents personnes ont manifesté mercredi devant le siège parisien d’Altice. BERTRAND GUAY / AFP

L’assemblée générale des salariés de NextRadioTV, la filiale de médias du groupe Altice, qui regroupe notamment BFM-TV et RMC, ont voté, jeudi 25 juin, la reprise « immédiate » de la grève, jusqu’à lundi 9 heures, ont annoncé à l’Agence France-Presse (AFP) des membres de l’intersyndicale de l’entreprise.

Cette reprise n’empêche pas la tenue sur BFM-TV et BFM Paris d’un débat avant le deuxième tour des élections municipales entre les trois candidates à la Mairie de Paris – Agnès Buzyn (La République en marche, LRM), Rachida Dati (Les Républicains, LR) et Anne Hidalgo (Parti socialiste, PS) –, initialement prévu mercredi et reporté à cause du mouvement social. Le débat a bien commencé à 21 heures, sur BFM-TV.

Une grève de vingt-quatre heures avait été lancée mercredi au sein du groupe pour protester contre un plan d’économies prévoyant la suppression de 330 à 380 postes, soit jusqu’à 30 % des effectifs, et la réduction de 50 % du nombre de pigistes et d’intermittents. Les grévistes réclament notamment qu’il n’y ait aucun départ contraint.

Lire aussi D’importantes suppressions de postes annoncées chez BFM-TV et RMC

A l’appel de l’intersyndicale, environ deux cents personnes avaient manifesté devant le siège parisien d’Altice, la maison mère du groupe, avec des pancartes « Premier sur l’info, premier sur le plan social » et « Drahison », en référence au nom du patron du groupe, Patrick Drahi.

Fait rare pour une grève dans les médias, la chaîne d’information en continu avait diffusé à la mi-journée des images de la manifestation. « L’actualité sociale, quand elle nous concerne, on vous en parle aussi », avait alors expliqué la journaliste Alice Darfeuille.

L’intersyndicale avait demandé, dans un tract, aux trois candidates à la Mairie de Paris d’annuler leur venue sur le plateau pour le débat qui devait les opposer mercredi soir sur BFM-TV. Après avoir reçu une délégation de grévistes à 15 heures, Anne Hidalgo avait annoncé renoncer au débat. Sa décision avait entraîné le retrait d’Agnès Buzyn et, donc, l’annulation de fait du débat télévisé.

Lire aussi BFM-TV : suspension de la grève, le débat du 2e tour des municipales à Paris reporté

Les salariés avaient suspendu leur grève pour reprendre les négociations jeudi matin avec la direction, avant une nouvelle assemblée générale prévue dans l’après-midi.

Le groupe NextRadioTV a dévoilé, le 17 juin, un vaste plan d’économies pour, d’après la direction, faire face à l’impact de la crise du Covid-19. Le groupe, qui est largement bénéficiaire, anticipe, en effet, un écroulement de ses recettes publicitaires. NextRadioTV entend aussi économiser sur le sport, où il a perdu des droits prestigieux et sera confronté à une concurrence accrue.

Le Monde avec AFP

The post Les salariés de BFM-TV et de RMC votent la reprise de la grève jusqu’à lundi matin appeared first on Haiti24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊