,

,

A San Antonio, au Texas, le 24 juin. ERIC GAY / AP

La progression du nouveau coronavirus a connu une accélération spectaculaire ces derniers jours aux Etats-Unis, obligeant certaines régions à réintroduire des mesures de confinement ou de quarantaine. Avec plus de 38 000 nouveaux cas détectés mercredi 24 juin, le pays a connu un record de contaminations inédit depuis le début de la pandémie.

Le nombre moyen de victimes quotidiennes continue d’osciller autour de 700 morts, portant à près de 122 000 le nombre total de décès, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins. Une vingtaine d’Etats sont à nouveau touchés par un regain du virus et cinq d’entre eux ont connu des pics dans le nombre d’hospitalisations.

Lire aussi Coronavirus : les Etats-Unis peinent à faire refluer la « première vague »

Cette poussée est « préoccupante », a jugé, mardi, Anthony Fauci, l’immunologue membre du groupe d’experts de la Maison Blanche, pour qui « les deux prochaines semaines seront critiques ». La situation sanitaire montre une circulation persistante du virus à travers le pays. Les experts ne parlent toutefois pas de « seconde vague », la première n’ayant pas été endiguée.

Etats républicains touchés

Dans ce contexte, l’image du président américain, qui depuis le début de la pandémie s’est efforcé d’en limiter la portée, se dégrade. Seuls 37 % des Américains jugent que Donald Trump a bien géré la crise sanitaire, le chiffre le plus bas depuis mars, selon un sondage Ipsos pour Reuters, publié mercredi. Devant les gouverneurs républicains, le vice-président, Mike Pence a lui défendu « des signes encourageants », soulignant notamment un taux de mortalité qui « n’augmente pas ». Nombre de ces élus viennent des Etats du Sud particulièrement touchés par le rebond.

Alors que les phases de réouvertures ont fortement varié d’un Etat à l’autre, la hausse des contaminations touche en effet désormais les Etats, principalement républicains, qui ont levé les mesures de confinement le plus tôt, après des périodes de restrictions courtes ou allégées. C’est le cas du Texas ou de la Floride, qui s’étaient montrés réticents à suivre les conseils de prudence des autorités sanitaires. Semblant préservés dans un premier temps, ils ont enregistré plus de 5 000 nouveaux cas mercredi, de même qu’une hausse des hospitalisations.

Le maire démocrate de Houston (Texas), où les services de soins intensifs sont désormais au bord de l’asphyxie, a fait part de son inquiétude. « J’ai l’impression que nous allons dans la mauvaise direction, et nous y allons à toute vitesse », a déclaré Sylvester Turner. Mercredi, le gouverneur républicain Greg Abbott a à son tour demandé aux Texans de rester chez eux s’ils le peuvent.

Il vous reste 51.75% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

The post Coronavirus : aux Etats-Unis, la pandémie connaît un rebond inquiétant, surtout dans le Sud appeared first on Haiti24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :

Send us your Problem:

Please, Fill out all the fields.

Radio Station:

Your message has been sent. Thanks 😊